Les Américains soulignent le besoin rapide d'action au Darfour

Le numéro deux de la diplomatie américaine, John Negroponte, a souligné ce lundi à Khartoum le besoin rapide d'une force hybride entre l'ONU et l'Union africaine (UA) à l'issue d'une visite au Soudan.

(afp) Il a en même temps averti, dans une conférence de presse, que le Soudan prendrait le risque de s'isoler sur la scène internationale s'il n'aide pas à sécuriser cette région de l'ouest du pays en guerre civile, à y faciliter le travail des humanitaires et à y rechercher une solution politique."Nous devons aller rapidement vers une large force hybride avec une chaîne de commandement unique qui soit conforme aux critères et pratiques de l'ONU", a déclaré M. Negroponte, qui a été reçu dans la nuit par le président soudanais Omar el-Béchir."Le gouvernement soudanais doit désarmer les Janjawids, la milice arabe dont nous savons tous qu'elle n'aurait pas pu exister sans son soutien actif", a ajouté le haut diplomate américain, demandant par ailleurs aux non-signataires de l'accord de paix au Darfour de 2006 de cesser leurs attaques.

"Une transition rapide vers une force hybride ONU-UA, une amélioration de l'accès des humanitaires (aux populations dans le besoin) et un soutien à l'Autorité transitoire du Darfour peuvent améliorer la situation au Darfour et ouvrir la voie à de meilleures relations entre le Soudan et la communauté internationale", a estimé M. Negroponte.

"Si ces progrès ne sont pas réalisés, le Soudan n'aura pour alternative que le maintien et probablement l'accentuation de son isolement international", a-t-il averti.

Photo belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés