Les Britanniques seront en masse devant leur petit écran

La politique britannique entre ce jeudi dans une nouvelle ère avec la tenue du tout premier débat télévisé entre les candidats des trois grands partis au poste de Premier ministre.

(afp) - Alors que des milliers d'électeurs n'ont toujours pas fait leur choix pour les législatives du 6 mai, le débat en direct qui aura lieu pendant une heure trente ce jeudi soir pourrait donner un peu de chair à une campagne électorale toute en retenue et qui, de ce fait, ne préoccupe pas encore vraiment l'électeur.

L'événement suscite un énorme intérêt. Un sondage ComRes pour The Independent/ITV publié jeudi matin a révélé qu'environ 65% de la population adulte du Royaume-Uni comptait regarder les trois débats, soit quelque 30 millions de personnes. Et 50% d'entre elles (soit 15 millions de personnes) ont indiqué que ces joutes verbales pourraient avoir une influence sur leur vote. 

Le site de socialisation sur internet Facebook a créé une page spéciale --qui comptait jeudi près de 40.000 "fans-- pour donner en direct la réaction des spectateurs. Ils diront s'ils sont d'accord ou non avec les propos des trois hommes et un graphique permettra de constater leurs impressions tout au long de la soirée.

"Je ne peux pas dire que je ne suis pas nerveux", a reconnu mercredi à la BBC-télévision David Cameron, chef de file des Tories, à la veille du débat. Cameron espère mettre K.O lors de la discussion son grand rival, le Premier ministre travailliste Gordon Brown, qui réduit dans certains sondages, face aux conservateurs, un retard qui était pendant une bonne partie de l'année dernière de l'ordre de dix points ou plus.

Ce premier débat portera sur les questions intérieures, et deux autres débats suivront, qui seront consacrés aux dossiers internationaux et à la politique économique. Le facteur nouveauté fait que c'est le premier débat qui captera le plus l'attention, et que toute bourde est assurée d'être diffusée et rediffusée un nombre incalculable de fois d'ici le 6 mai.

Selon une enquête de l'institut ComRes effectuée cette semaine, plus de 60% des adultes britanniques ont l'intention de regarder le débat. La moitié d'entre eux disent qu'il pourrait influencer son vote. "Ce sera la plus grande soirée dans la carrière de David Cameron", estime Andrew Hawkins, directeur de ComRes.

Le chef des libéraux-démocrates (opposition centriste), Nick Clegg, participera à ces trois débats télévisés, ce qui lui donnera une chance rare d'être mis sur un pied d'égalité avec Cameron et Brown.

Cameron, 43 ans, est considéré comme le meilleur "acteur" des trois débatteurs. Plus austère et plus âgé, Brown, 59 ans, conduit pour la première fois le Labour à des élections législatives. Orateur laborieux, Brown estime que sa force réside dans la maîtrise des dossiers, jusque dans leurs détails, plutôt que dans leur présentation. Un ancien dirigeant travailliste, Neil Kinnock, a dit cette semaine de Brown qu'il avait un "visage de radio".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés