Publicité
Publicité

Les manifestations au Tibet se propagent, le dalaï lama dénonce la "terreur"

La capitale du Tibet, qui s'était embrasée vendredi, était toujours bouclée et quadrillée par d'impressionnantes forces de l'ordre, selon des témoins. Au moins sept personnes ont été tuées au Sichuan (sud-ouest), tandis que le dalaï lama dénonçait "le régime de la terreur" qui a fait 80 morts à Lhassa, selon le gouvernement tibétain en exil.