Publicité

Les ports du nord de la France toujours bloqués

Les principaux ports du nord de la France, et le trafic transmanche au départ de Calais, étaient toujours bloqués mercredi matin par des marins-pêcheurs qui réclament une augmentation des quotas de pêche imposés dans le cadre de l'UE.

(afp) - Les pêcheurs, qui estiment leur activité menacée par le système des quotas, poursuivaient le blocage des ports de Dunkerque, Boulogne-sur-Mer et Calais débuté mardi après-midi, ont-ils indiqué.

"Le port de Calais a été débloqué de 21H00 hier à 07H00 ce matin parce que les bateaux (des pêcheurs) ont été se mettre à l'abri à cause du mauvais temps, mais ce matin nous bloquons tous les ports", a déclaré à l'AFP M. Patrick Haezebrouck, vice-président du comité des pêches de Dunkerque (Nord).

M. Haezebrouck a dit "refuser" la proposition du ministre de la Pêche Michel Barnier de rencontrer les pêcheurs jeudi, "parce qu'il ne remet pas en cause les quotas et qu'il veut donner des aides. Nous on n'a pas besoin d'aide".

"Nous voulons tout simplement une nouvelle gestion de la pêche, un quota national ou local qui nous permette de vivre, mais plus cette gestion par quotas pour la petite pêche artisanale qui n'est plus supportable. On veut des choses concrètes pour pérenniser cette pêche-là", a-t-il expliqué.

Le ministre de la Pêche s'est dit prêt au "dialogue" mercredi sur la radio France Info, rappelant toutefois qu'il n'était pas possible de renégocier les quotas de capture de cabillauds et de soles comme le réclament les artisans-pêcheurs, et proposant une réunion jeudi matin pour discuter des mesures "d'accompagnement économique" des entreprises de pêche en difficultés financières.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés