Publicité

Les reventes de logements baissent encore aux Etats-Unis

La Bourse de New York a accueilli ce rapport de façon mitigée, ralentissant sa hausse après la publication. L'indice Dow Jones prenait 0,26% à 13.753,13 points vers 14H30 GMT.

(afp) Les reventes de logements aux Etats-Unis ont continué de baisser en juin aux Etats-Unis, illustrant la crise persistante de l'immobilier, mais les prix ont remonté pour la première fois en près d'un an, a annoncé mercredi le groupement national des agents immobiliers (NAR).

Les reventes ont baissé de 3,8% en juin par rapport à mai à 5,75 millions d'unités (en rythme annuel), ce qui est le volume le plus faible enregistré depuis novembre 2002.

C'est également beaucoup moins que les prévisions des analystes, qui tablaient sur 5,90 millions d'unités.

"Les acquéreurs reçoivent des nouvelles mitigées sur le marché immobilier depuis un certain temps, ce qui en fait hésiter certains", a estimé Lawrence Yun, économiste à la NAR.

"Même si les conditions générales restent favorables à l'achat à long terme, il semble que certains acheteurs attendent d'avoir plus de preuves de stabilisation avant de faire une offre en confiance", a-t-il ajouté.

Le chiffre de mai a été révisé en légère baisse à 5,98 millions d'unités au lieu de 5,99 millions annoncé initialement.

Par rapport à juin 2006, les ventes ont reculé de 11,4%.

"Deux points positifs dans le rapport de juin sont la baisse des stocks et la petite hausse des prix", a souligné l'économiste.

Le prix médian a augmenté de 0,3% en juin par rapport à juin 2006 et s'établissait à 223.100 dollars. C'est la première hausse pour les prix mesurés sur un an, après 10 mois de baisse.

Du côté des stocks, il faudrait 8,8 mois pour écouler les logements sur le marché en mai, en raison d'une baisse de 4,2% des biens à vendre.

Le taux moyen pour un prêt à taux fixe sur 30 ans était de 6,66% en juin contre 6,26% en mai, et 6,68% en juin 2006.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés