Publicité
Publicité

Londres joue la carte de l'isolement diplomatique de l'Iran

Londres tente d'isoler l'Iran et de rallier la communauté internationale à sa cause après la capture de 15 marins britanniques, car elle dispose d'une marge de manoeuvre limitée pour résoudre une crise qui s'est envenimée, estiment des experts.Alors que ses marins s'apprêtent à entrer vendredi dans leur deuxième semaine de détention, la Grande-Bretagne a décidé de mettre publiquement en accusation l'Iran. Car "la diplomatie initiale n'a pas produit les résultats escomptés", explique Robert Lowe, de l'institut de réflexion londonien Chatham House.