Publicité

Lula réclame des concessions aux pays riches pour un accord à l'OMC

Le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, a réclamé vendredi des concessions aux pays riches en matière de subventions agricoles afin de parvenir à un accord général de baisse des droits de douane à l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

(afp) "Les Etats-Unis doivent réduire leurs subventions, l'UE doit réduire ses subventions et ouvrir davantage son marché", a-t-il lancé au Forum économique mondial de Davos (Suisse). Il a appelé les milieux d'affaires dans les pays développés "à convaincre leurs gouvernements de la nécessité de parvenir à un accord dans le cadre du cycle de négociations de Doha" en cours depuis 2001 entre les 150 pays membres de l'OMC.

Une réunion entre les ministres du Commerce de quelque 25 pays et l'Union européenne est prévue samedi à Davos en vue de relancer ces négociations figées depuis l'été dernier, faute d'accord sur l'agriculture.

Le Brésil est considéré comme le principal porte-parole du G20, le groupe des 20 pays émergents qui exigent une baisse des subventions agricoles des pays riches, accusées de saper les prix mondiaux. "Nous, les pays émergents, sommes prêts à apporter notre contribution en ouvrant notre marché de façon proportionnée aux produits industriels et aux services", a-t-il promis en échange aux pays développés.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés