Macédoine: Défaite de la coalition au pouvoir

Les Macédoniens ont voté sans incident mercredi lors de législatives, remportées par l'opposition, et qui étaient considérées comme un test de maturité démocratique pour l'intégration future du pays à l'Union européenne.

(afp) Après une campagne électorale émaillée d'actes de violence, aucun incident majeur n'a été signalé lors du scrutin au cours duquel quelque 1,7 million d'électeurs ont choisi leurs 120 députés parmi 2.700 candidats. Quelque 7.000 observateurs dont 500 étrangers, ont surveillé le vote, "test clé de la maturité politique du pays", selon le représentant de l'UE pour la Macédoine, Erwan Fouéré.

Le Premier ministre Vlado Buckovski, a reconnu sa défaite après que l'oppostion eut revendiqué la victoire. Le parti VMRO-DPMNE, de centre-droit, dirigé par l'ancien ministre des Finances Nikola Gruevski, 35 ans, a indiqué avoir remporté 55 sièges sur un total de 120. "Les Macédoniens ont prouvé leur maturité et fait le bon choix", a dit M. Gruevski.

"L'opposition a obtenu le plus de voix et le soutien des citoyens", a admis M. Buckovski, leader de l'Union social-démocrate (SDSM), principale formation de la coalition multi ethnique au pouvoir. "Mais le principal vainqueur, a-t-il souligné, est la Macédoine dans la mesure où les citoyens ont montré qu'ils pouvaient voter lors d'élections honnêtes et libre". "Cette élection a été menée d'une manière démocratique avec seulement quelque petits problèmes insignifiants", avait indiqué auparavant un responsable de la commission nationale électorale, Aleksandar Dastevski.

Les scrutins dans cette ancienne république yougoslave, indépendante depuis 1991, ont souvent été marqués par des irrégularités. La communauté internationale avait averti que leur répétition risquait de ralentir l'intégration de la Macédoine aux institutions euro-atlantiques. Skopje a obtenu l'année dernière le statut officiel de candidat à l'adhésion à l'UE, mais aucune date n'a encore été fixée pour les négociations d'adhésion. La Macédoine espère aussi rejoindre l'OTAN d'ici à 2008.

"Je pense que Bruxelles nous donnera une appréciation positive qui nous permettra de poursuivre notre route vers l'UE et l'OTAN", a souhaité le président Branko Crvenkovski.

La défaite de l'Union social-démocrate (SDSM) du Premier ministre Vlado Buckovski est la conséquence du mécontentement des électeurs face aux mauvais résultats économiques du gouvernement avec en particulier un taux de chômage proche des 36 %. "Le gouvernement a été très mauvais dans le domaine économique. Il faut donner une chance aux autres", a commenté lors du vote Vlado Stojanovski, 48 ans, propriétaire d'une compagnie de transport.

Le VMRO-DPMNE, du nom de deux groupes macédoniens qui avaient combattu contre les Ottomans, tente actuellement de faire oublier son passé nationaliste et devra pour gouverner, constituer une coalition. En 2001 la guerre civile avait été évitée de justesse en Macédoine grâce aux accord d'Ohrid qui, impulsés par la communauté internationale, avaient mis fin à sept mois de conflits entre les forces macédoniennes et les rebelles albanais.

Les législatives de mercredi ont également été un test de la solidité de ces accords, destinés notamment à promouvoir la multiethnicité dans un pays où les Albanais représentent environ un quart d'une population de quelque deux millions d'habitants

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés