Publicité

Nouri al-Maliki annonce un nouveau plan de sécurité pour Bagdad

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a annoncé samedi le lancement dans les prochains jours d'un nouveau plan de sécurité pour Bagdad, en proie à des violences confessionnelles qui ont fait des milliers de morts en 2006.

(afp) "Le plan de sécurité pour Bagdad est prêt, après la révision des anciens plans. Nous comptons sur nos forces de sécurité pour le mettre en application, avec le soutien de la force multinationale" dirigée par l'armée américaine, a déclaré M. Nouri.

Il s'exprimait au cours d'une cérémonie marquant le 86e anniversaire de la fondation de l'armée irakienne, qui s'est déroulée dans la Zone verte ultra sécurisée du centre de Bagdad.

M. Maliki avait déjà lancé en juin 2006, à grand renfort de publicité, l'opération "En avant ensemble", destinée à ramener la sécurité à Bagdad.

Devant l'échec de l'opération, l'armée américaine avait annoncé deux mois plus tard la mise en oeuvre de la phase 2 du plan avec l'envoi de 3.700 soldats supplémentaires dans la capitale, où soldats irakiens et américains ont fouillé maison par maison, en commençant par les quartiers les plus dangereux.

Peu d'armes avaient cependant été saisies et la violence n'a en rien diminué. D'après les Nations unies, quelque 100 civils sont tués en moyenne chaque jour en Irak depuis juillet 2006, en majorité à Bagdad.

Le corps de dizaines de personnes, abattues d'une balle dans la tête, à la manière d'une exécution, souvent torturées au préalable, sont découverts chaque jour dans les rues de la capitale, où s'affrontent milices chiites et groupes armés sunnites.

Le Pentagone

Le Pentagone a annoncé vendredi qu'il remplacera le chef des forces américaines en Irak et le responsable du commandement central au Proche-Orient, dans le cadre d'un remaniement du personnel militaire et diplomatique de haut rang.

Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a indiqué qu'il proposera que le général George Casey, chef des forces américaines en Irak, soit remplacé par le général de corps d'armée David Petraeus.Il a également proposé l'amiral William Fallon pour succéder à John Abizaid responsable du commandement central au Proche-Orient.Le général Casey deviendra chef d'état major de l'armée de terre, a indiqué Robert Gates dans un communiqué.

Photo AFP

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés