Obama, comme Merkel, pour "une réponse forte"

Le président américain Barack Obama a déclaré vendredi qu'il avait parlé à la chancelière allemande Angela Merkel et qu'ils étaient d'accord sur la nécessité d'apporter "une réponse forte" à la crise qui secoue la zone euro.

(afp) - "Nous sommes tombés d'accord sur l'importance d'une réponse politique forte de la part des pays touchés et d'une réponse financière forte de la part de la communauté internationale", a déclaré M. Obama au cours d'une brève allocution devant la presse à la Maison Blanche.

"J'ai clairement fait savoir que les Etats-Unis soutenaient les efforts entrepris et que nous allions continuer à coopérer avec les dirigeants européens et le FMI pendant cette période critique", a-t-il ajouté.

La pression s'est nettement accrue vendredi sur les dirigeants de la zone euro qui doivent formaliser à Bruxelles l'accord sur l'aide à la Grèce et surtout tenter d'enrayer une contagion à d'autres pays soumis à des attaques qui ont de nouveau fait plonger les Bourses mondiales.

La Bourse de New York a ouvert en baisse: très rapidement, le Dow Jones chutait de 2,25% et le Nasdaq de 3,52%.

Peu auparavant, le Parlement allemand avait approuvé la participation d'une Allemagne longtemps réticente au plan de sauvetage financier de la Grèce qui avait elle-même adopté la veille des mesures d'austérité draconiennes dans un climat de violences sociales.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés