OMC: Wolfowitz appelle à un accord à Saint-Petersbourg

Le président de la Banque mondiale (BM) Paul Wolfowitz a écrit aux dirigeants des grands pays pour les exhorter à trouver un accord sur les négociations de l'OMC lors de leur réunion le 17 juillet à Saint-Pétersbourg en Russie, a indiqué la BM lundi.

(afp) "J'appelle tous les participants à la réunion du 17 juillet à arriver prêts au compromis et désireux de réussir", a-t-il écrit, dans cette lettre envoyée vendredi soir.

"La prochaine réunion du G8 et la session prévue avec des dirigeants de Chine, du Brésil, de l'Inde, du Mexique et d'Afrique du Sud, ainsi que de l'Union africaine et des organisations internationales, offrent une opportunité unique que nous devons saisir si nous voulons faire des progrès dans les négociations du cycle de Doha", a-t-il souligné, rapporte un communiqué de la BM.

Après l'échec de leurs négociations le 1er juillet à Genève, les 149 pays membres de l'Organisation mondiale du commerce ont donné au directeur général de l'institution, Pascal Lamy, la tâche urgente de les mettre d'accord sur les grandes lignes d'un nouvel ordre commercial mondial.

Un accord chiffré sur les points les plus délicats du cycle de négociations de Doha lancé en 2001 dans la capitale du Qatar doit absolument être conclu avant la fin du mois si l'on veut pouvoir boucler l'ensemble de la discussion comme prévu à la fin de l'année.

"La semaine prochaine, un engagement collectif des Etats-Unis à réduire les subventions agricoles, de l'Union européenne à améliorer l'accès aux marchés et des cinq autres membres à limiter les tarifs douaniers (...) pourrait aider à trouver un accord", a estimé M. Wolfowitz.

"Le temps presse et nos efforts collectifs peuvent faire la différence", a-t-il ajouté, jugeant que "les dirigeants réunis à Saint-Petersbourg auront l'opportunité de donner l'impulsion nécessaire au succès".

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés