Publicité

Ouverture du procès de Saddam Hussein accusé de génocide au Kurdistan

Le procès de l'ancien président irakien Saddam Hussein, jugé pour génocide, et de six de ses lieutenants, pour les campagnes Anfal qui auraient fait jusqu'à 100.000 morts au Kurdistan en 1987 et 1988, s'est ouvert lundi à Bagdad.

L'audience devant le Haut tribunal pénal irakien s'est ouverte en présence de tous les accusés, peu avant 12h00 (08h00 GMT, 10h00 HB), sous la présidence du juge chiite Abdallah al-Ameri.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés