Publicité

Perte historique pour Ford

Ford a accusé une perte nette de 12,7 milliards de dollars en 2006 contre un bénéfice de 1,44 milliard de dollars en 2005. Ce résultat dépasse en ampleur la perte de 7,4 milliards qu'il avait accusée en 1992, ainsi que celle de 10,6 milliards publiée pour 2005 par son concurrent américain General Motors, lui aussi en crise en Amérique du nord. Le groupe, qui prévoit de renouer avec la rentabilité en 2009, n'a pas livré de prévisions détaillées pour 2007 mais a indiqué les grandes tendances pour ses activités.

(afp) Le constructeur automobile américain Ford a annoncé jeudi une perte nette historique de près de 13 milliards de dollars, le groupe étant plombé par les difficultés persistantes de son activité automobile en Amérique du nord.

Ford a accusé une perte nette de 12,7 milliards de dollars en 2006 contre un bénéfice de 1,44 milliard de dollars en 2005. Ce résultat dépasse en ampleur la perte de 7,4 milliards qu'il avait accusée en 1992, ainsi que celle de 10,6 milliards publiée pour 2005 par son concurrent américain General Motors, lui aussi en crise en Amérique du nord.

La perte essuyée par Ford en 2006 vient de charges massives pour la restructuration (près de 10 milliards de dollars) en cours du constructeur: en enlevant ces éléments exceptionnels, la perte est de 2,8 milliards de dollars, a précisé Ford.

Le groupe, qui prévoit de renouer avec la rentabilité en 2009, n'a pas livré de prévisions détaillées pour 2007 mais a indiqué les grandes tendances pour ses activités.

Source des difficultés de Ford, l'automobile en Amérique du Nord a accusé en 2006 des pertes avant impôts (seule donnée pour le bénéfice livrée par le groupe) de 6,1 milliards de dollars, et plombe l'ensemble de la division automobile de Ford, qui réalise une perte avant impôts de 5,2 milliards.

Ford ne prévoit pas de retour à la rentabilité de son activité automobile en Amérique du nord cette année.

Autres points noirs, l'entité regroupant ses marques Aston Martin, Jaguar et Land Rover qui a perdu 327 millions de dollars et la région Asie-Afrique (perte de 185 millions).

Le groupe n'a rien dit sur la marque Jaguar, objet récurrent de rumeurs de cession pas plus que pour Aston Martin pour laquelle il a annoncé en août dernier chercher un acquéreur.

Ford est néanmoins dans le vert en Amérique latine --550 millions de dollars-- et en Europe --469 millions de dollars--, deux régions qui ont nettement progressé par rapport à 2005.

Côté chiffre d'affaires, Ford affiche un recul sur l'année et au 4e trimestre, correspondant au recul de ses parts de marché aux Etats-Unis et à la baisse des volumes de production. En 2006, le chiffre d'affaires est ressorti à 160,1 milliards en baisse de 9,6%, et au 4e trimestre à 40,3 milliards, en baisse de 13%.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés