Plus de 5.000 manifestants à Belgrade contre l'indépendance

(afp) - Plus de 5.000 personnes, dont de nombreux étudiants, ont manifesté lundi dans le centre de Belgrade contre l'indépendance du Kosovo, et le Premier ministre serbe Vojislav Kostunica les a appelées au calme après plusieurs incidents sur leur parcours.

"Je demande à tous les citoyens d'arrêter toutes les protestations qui mènent à la violence et aux émeutes, car cela n'aidera ni la Serbie ni la défense du Kosovo" comme terre serbe, a déclaré M. Kostunica dans un communiqué cité par l'agence Tanjug.

Les étudiants répondaient à un appel de leurs camarades de la faculté de droit, mais les journalistes ont pu voir parmi les manifestants de nombreux hooligans supporters d'équipes de football de Serbie.

Plusieurs dizaines de supporters ont tenté de s'approcher de l'ambassade des Etats-Unis à Belgrade, mais ils en ont été empêchés par un important contingent de policiers. Une centaine d'autres protestataires ont brisé les vitres d'un restaurant McDonald's et jeté des pierres sur des enseignes occidentales. Un autre groupe a tenté de s'en prendre à l'ambassade de Turquie.

M. Kostunica a annoncé qu'une grande manifestation sous la devise "Le Kosovo, c'est la Serbie" serait organisée jeudi à Belgrade.

Le même slogan, "Le Kosovo, c'est la Serbie", et d'autres comme "Lève-toi, Serbie" ou "Le Kosovo restera à nous" ont été scandés lundi par les manifestants qui ont aussi crié "Le Kosovo est le coeur de la Serbie" en agitant des drapeaux serbes.

La plupart des manifestants se sont rendus devant la cathédrale orthodoxe de Belgrade, Saint Sava.

Un groupe d'une centaine de hooligans a réussi à s'approcher d'un restaurant McDonalds dont plusieurs vitres ont été brisées tandis que la police a appréhendé au moins deux d'entre eux, selon des témoins.

La veille, quelques heures après la proclamation de l'indépendance du Kosovo, plusieurs centaines de jeunes Belgradois avaient lancé des pierres et des torches contre les ambassades des Etats-Unis, considérés comme les instigateurs de l'indépendance kosovare, et de la Slovénie, qui assure actuellement la présidence tournante de l'Union européenne (UE).

Ces heurts avec la police, qui a fait usage de gaz lacrymogènes, ont fait une cinquantaine de blessés légers, dont une vingtaine de policiers.

Des manifestations ont eu lieu lundi au Kosovo dans de nombreuses localités où les Serbes sont majoritaires. "Le Kosovo est la Serbie pour toujours", "Le Kosovo n'a pas de prix", ont crié les manifestants à Kosovska Mitrovica, ville divisée du nord du Kosovo.

La colère des Serbes s'est aussi exprimée à Banja Luka, capitale des Serbes de Bosnie, où plusieurs milliers de jeunes Serbes bosniaques ont manifesté. "Europe, respecte les lois internationales! ", "Nous ne donnons pas le Kosovo", ont-ils crié.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés