Portugal: le parlement approuve la participation au plan d'aide à la Grèce

Le parlement portugais a approuvé vendredi un projet de loi qui prévoit la participation du pays au plan d'aide à la Grèce, en dépit de ses propres difficultés budgétaires.

(afp) - Le projet de loi, voté grâce aux voix de la majorité des élus de gauche comme de droite, permet au Portugal de procéder à des emprunts en faveur de pays de la zone euro en difficultés. Seul les Verts et les communistes ont voté contre.

Selon le ministère portugais des Finances, le montant de la contribution portugaise au plan d'aide européen à la Grèce s'élèvera à 2,064 milliards d'euros sur trois ans. Au total, l'UE et le FMI ont décidé de prêter un total de 110 milliards d'euros à Athènes.

"L'Europe a un devoir de solidarité avec les autres pays de la zone euro", a déclaré Carlos Costa Pina, secrétaire d'Etat aux Trésor et aux Finances, représentant le gouvernement devant le parlement, en l'absence du Premier ministre José Socrates en visite à Paris.

Interrogé par des députés, M. Costa Pina a affirmé que le prêt accordé à la Grèce aurait "un impact neutre sur la dette publique" du Portugal, qui a vu sa note de sa dette à long terme dégradée la semaine dernière attisant les craintes d'une contagion de la crise grecque. Depuis, les taux d'intérêt de la dette portugaise se sont envolés.

A Paris, M. Socrates a de nouveau affirmé que la spéculation financière contre le Portugal n'avait "aucune justification et aucun fondement économique".

Confronté à un déficit record de 9,4% du PIB en 2009, le gouvernement socialiste, minoritaire au parlement, s'est engagé à le ramener sous les 3% d'ici la fin 2013 grâce un plan d'austérité axé sur une réduction des dépenses.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés