Poutine partira dans un an

Les premiers vice-Premiers ministres, Sergueï Ivanov (ex-ministre de la Défense) et Dmitri Medvedev, sont régulièrement cités dans les médias russes comme des successeurs potentiels mais un troisième homme peut toujours émerger au dernier moment en tant que candidat du Kremlin.

(afp) Le président russe Vladimir Poutine quittera son poste dans un an sans chercher à obtenir un troisième mandat consécutif au travers d'un amendement à la Constitution, a déclaré le porte-parole adjoint de la présidence Dmitri Peskov.

"Il est parfaitement établi que le président Poutine quittera son poste dans près d'an et qu'un nouveau président prendra sa place", a dit M. Peskov dans une interview diffusée mardi par la chaîne russe d'information en langue anglaise Russia Today.

"Il s'agira d'élections démocratiques", a poursuivi M. Peskov en précisant que M. Poutine, "l'homme politique le plus populaire du pays", avait "bien sûr le droit de conseiller ceux qui vont voter".

Plusieurs responsables politiques russes ont appelé ces derniers mois à un troisième mandat consécutif de M. Poutine, interdit pour l'heure par la Constitution de la Fédération de Russie.

Le président de la Chambre haute du Parlement, Sergueï Mironov, s'est ainsi prononcé fin mars en faveur d'une révision de la Constitution pour permettre au président Poutine, qui termine un deuxième mandat de quatre ans, de se représenter à l'élection du 2 mars 2008.

Le Kremlin avait alors écarté une telle révision, mais il n'avait pas été aussi clair et catégorique sur le départ de M. Poutine en 2008 que M. Peskov ne l'a été dans ses déclarations diffusées mardi.

Photo Belga

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés