Repli israélien au Liban sud, poursuite des bombardements

Les troupes israéliennes entrées au Liban sud se sont repliées sur un village libanais, Maroun al-Ras, tombé il y a près d'une semaine et d'où elles tentaient de réduire la résistance des combattants du Hezbollah retranchés dans leur bastion de Bint Jbeil.

(afp) Le secteur de Bint Jbeil, distante de seulement trois km de Maroun al-Ras, a été soumis à un intense bombardement samedi à l'aube, avec 350 obus visant la localité --qui comptait quelque 40.000 habitants avant les combats-- et deux villages voisins, Aitaroun et Ainata.

Selon la police libanaise, les blindés et les unités d'élite lancés à l'assaut de Bint Jbeil ont quitté leurs positions avancées dès vendredi soir, notamment deux collines surplombant la zone des combats, pour regagner Maroun al-Ras.

Ce repli a été marqué par des combats. L'armée israélienne a fait état de six soldats israéliens blessés vendredi, dont un sérieusement.

Un porte-parole israélien a également affirmé que 26 combattants du Hezbollah avaient été tués, sans que ce bilan puisse être confirmé de source indépendante. Le parti chiite n'a pas indiqué ses pertes.

Samedi, ce mouvement de repli était complet, selon la police. Les chars qui étaient en position aux abords de Bint Jbeil ont regagné Maroun al-Ras, sous contrôle des Israéliens depuis le 23 juillet.

Les unités israéliennes avaient rencontré une forte résistance de la part des combattants du Hezbollah. L'armée israélienne a essuyé les pertes les plus lourdes depuis longtemps avec, notamment, neuf tués et 25 blessés en une seule journée de combats le 26 juillet.

Tsahal a perdu 33 soldats depuis le début de son offensive au Liban, provoquée par la capture de deux militaires le 12 juillet dans la zone frontalière. Le Hezbollah a fait état de 32 tués dans ses rangs.

Selon une porte-parole de l'armée israélienne interrogée samedi, les forces israéliennes au Liban sud ont "modifié leur déploiement en fonction de l'évolution de la situation sur le terrain dans le secteur de Maroun al-Ras et Bint Jbeil".

Elle a toutefois souligné que des unités israéliennes étaient toujours en opération dans ce secteur.

Par ailleurs, les équipes de la défense civile ont retrouvé huit corps sur les routes de la région de Tyr (83 km au sud de Beyrouth), soumises à des bombardements israéliens, dont cinq membres d'une même famille tués dans leur voiture visée par un missile air-sol, a indiqué à l'AFP leur responsable au Liban sud, Salam Daher.

La découverte de ces corps porte à 438, dont 367 civils, le nombre de personnes ayant péri au Liban depuis le 12 juillet, selon un bilan partiel établi par l'AFP à partir de sources policières.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés