Rumeurs autour de la note de la dette italienne

Silvio Berlusconi

Selon certaines rumeurs de marchés, S&P pourrait revoir à la baisse la note souveraine de l'Italie. L'agence de notation n'a pas souhaité commenter cette rumeur. L'Italie a néanmoins révisé en hausse sa prévision de dette à 118,4% du PIB en 2010

Standard & Poor's a déclaré jeudi ne pas être en mesure de commenter les spéculations des marchés sur l'éventualité qu'elle revoie à la baisse la note souveraine de l'Italie.

Cette rumeur a eu pour effet de faire monter la prime exigée par les investisseurs pour détenir des emprunts à 10 ans de l'Etat italien plutôt que des Bunds allemands, à environ 130 points de base.

S&P note l'Italie A+, avec une perspective stable.

  • Le gouvernement italien a révisé en baisse jeudi sa prévision de croissance pour 2010 à 1% contre une précédente prévision de 1,1% et a revu en revanche en hausse sa prévision de dette publique à 118,4% du PIB contre 116,9%, a indiqué le ministère de l'Economie.

De leur coté, Fitch et Moody's ont dit jeudi qu'elles confirmaient leur perspective stable sur l'Italie, après que le gouvernement eut réduit ses prévisions de croissance et augmenté celles de la dette.  "Ces changements ne sont pas conséquents de notre point de vue... Le governement a rapproché ses prévisions un peu plus des notres", a dit à Reuters Brian Coulton, responsable des dettes souveraines Europe, Proche-Orient et Afrique de Fitch.
Il a précisé que Fitch conservait sa note AA- avec une perspective stable.

Moody's a dit à Reuters qu'il confirmait la note Aa2 avec une perspective stable et précisé que la note n'était pas sous surveillance.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés