Russie à l'OMC: la presse russe incrédule après l'échec des négociations

La presse russe a fait part de sa surprise et de son incrédulité lundi après l'échec des négociations américano-russes pour l'entrée de la Russie à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en marge du sommet du G8 à Saint-Pétersbourg.

(afp) "Boeuf fou", ironise le quotidien Gazeta en relevant qu'un point relativement mineur, les règles phytosanitaires russes sur les importations de viande américaine, ont fait dérailler des négociations que les Russes présentaient comme très bien engagées à la veille du G8.

Selon Gazeta, ces importations sont estimées à 20 millions de dollars par an, soit 2% des importations russes de viande et 0,1% des exportations américaines de viande.

"A cause de ces livraisons (...) on n'accepte pas à l'OMC l'une des économies les plus importantes alors qu'un accord était pratiquement trouvé sur le calendrier et qu'apparement tout le monde y trouvait son compte (...) Cela paraît insensé", relève Gazeta.

"Une chance perdue", se lamente le quotidien des affaires Vedomosti. "Le miracle ne s'est pas produit", renchérit Vremia Novostei. "L'incapacité à obtenir un accord avec les Etats-Unis est une surprise pour les Russes", souligne ce journal.

Selon le quotidien économique Kommersant, des responsables russes sont convaincus que Washington a utilisé le prétexte de la viande pour faire capoter les discussions en raison de l'opposition d'une partie de la classe politique américaine à un tel accord.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés