Schüssel: la substance de la Constitution doit rester inchangée

Le chancelier autrichien Wolfgang Schüssel, qui assume la présidence de l'UE jusqu'au 1er juillet, a affirmé mardi que les 25 étaient d'accord pour ne pas changer en substance le traité sur la Constitution européenne, même s'il doit intégrer "de nouveaux éléments".

(afp) "Nous devons apporter de nouveaux éléments au traité constitutionnel", rejeté l'an dernier par les Français et les Néerlandais, a déclaré M. Schüssel, lors d'une séance plénière du Parlement européen à Bruxelles.

Mais lors du dernier sommet européen jeudi et vendredi, "aucun chef d'Etat ou de gouvernement n'a remis en question la substance du traité", a souligné le chancelier. "Au premier semestre 2007, la présidence allemande (de l'UE) commencera à discuter de ces nouveaux éléments: il se peut qu'on ajoute une annexe, ou une interprétation des chapitres existants, mais la substance doit rester inchangée", a-t-il poursuivi.

L'Allemagne, qui assumera la présidence de l'UE au premier semestre 2007, a été chargée lors du sommet européen de faire un point en juin 2007 et d'"explorer les développements futurs possibles".

Face à un hémicycle aux rangées désertées, M. Schüssel s'est par ailleurs félicité que la présidence autrichienne ait sorti l'UE du "pessimisme" qui prévalait fin 2005 avec le désaccord sur le budget européen pour 2007-2013, résolu depuis, ou la polémique sur la directive de libéralisation des services "Bolkestein", largement remaniée par le Parlement.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés