Publicité

Total renforce son portefeuille gazier au Nigeria

Le groupe Total a annoncé ce jeudi une prise de participation de 40% sur le permis offshore OML 136 au Nigéria.

(L'Echo) Total a pris une participation de 40 % sur le permis offshore OML 136 d'exploitation de gaz au Nigeria, suite à un accord avec Conoil, la plus importante compagnie pétrolière nigérian, annonce le groupe énergétique franco-belge dans un communiqué diffusé ce jeudi.

Total, qui dit vouloir " accompagner la montée en puissance du gaz naturel liquéfié nigérian ", agira en tant que conseiller technique via sa filiale Elf Petroleum Nigeria.

Conoil, qui a démarré ses activités en 1990 et opère six permis dans le delta du Niger, reste l'opérateur de l'OML 136. Les deux compagnies conduiront ensemble les travaux complémentaires d'exploration, d'appréciation et de développement des découvertes.

" Quatorze puits ont été forés sur ce bloc, conduisant à la découverte de deux importants champs de gaz, Toju et Akarino ", précise le communiqué.

Cette acquisition s'inscrit pour Total dans "une stratégie de gaz intégrée", de l'exploration jusqu'à la commercialisation, qui consiste à développer des ressources gazières pour ensuite les valoriser notamment sous forme de gaz naturel liquéfié (GNL).

Total est déjà présent dans le GNL au Nigeria, avec une participation de 15% dans l'usine de liquéfaction de Nigeria LNG, et de 17% dans des installations de liquéfaction de Brass LNG.Le groupe français a produit 242.000 barils équivalent pétrole par jour en 2006 au Nigeria.

Vincent Georis

(c) L'Echo (tel: +32 2 423 17 67; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés