Turquie : la Bourse limite ses pertes sur fond de crise politique

La Bourse d'Istanbul et la monnaie turque ont chuté lundi en raison des tensions entre l'armée et le gouvernement . La Bourse d'Istanbul a clôturé sa séance lundi sur une baisse de 4% après avoir enregistré à son ouverture un plongeon de 8%.

(afp) La Bourse d'Istanbul a clôturé sa séance lundi sur une baisse de 4% après avoir enregistré à son ouverture un plongeon de 8% consécutif à une querelle entre l'armée, gardienne de la laïcité, et le gouvernement turc, qu'elle soupçonne de vouloir islamiser la société.

L'index IMKB des 100 valeurs phares de la bourse s'est rétabli en fin de séance à 44.984,4 points après avoir chuté le matin à 43.116,1 points, enregistrant sur la journée une perte de 1.876,9 points.

L'armée a affirmé vendredi soir son opposition à l'élection à la présidence de la République du chef de la diplomatie Abdullah Gül, un ancien islamiste qui se définit aujourd'hui comme un "démocrate conservateur".

Abdullah Gül a manqué de peu d'être élu vendredi par le Parlement au premier tour de scrutin et le gouvernement a affirmé ce week-end qu'il maintiendrait son candidat -le seul de cette élection.

Selon les analystes, les marchés ont adopté lundi une attitude de prudence dans l'attente d'un verdict de la cour constitutionnelle sur un recours en invalidation du scrutin déposé par l'opposition sociale-démocrate. La cour doit statuer dans les prochaines 48 heures.

Photo Belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect