Un juge chilien autorise une nouvelle poursuite contre Pinochet

Un juge chilien a accepté lundi une demande de levée de l'immunité de l'ancien dictateur Augusto Pinochet concernant la disparition du prêtre espagnol Antonio Llido en 1975 en détention au Chili, a annoncé le tribunal.

(afp) Le juge Jorge Zepeda a estimé que le dossier était suffisament solide pour mettre en accusation le général Pinochet.

La décision du juge doit être encore ratifiée par la Cour d'appel de Santiago et en derniere instance par la cour Suprême.

Le père Llido avait été détenu durant la dictature du général Pinochet (1973-1990) à partir de janvier 1975, puis avait disparu.

Parmi les témoignages cités à l'appui de l'accusation, figurait une déclaration de l'évêque Helmut Frenz rapportant que lors d'une rencontre avec le général Pinochet, ce dernier lui avait déclaré à propos du père Llido: 'ce n'est pas un prêtre, c'est un marxiste. Les marxistes, il faut les torturer parce que c'est l'unique manière de les faire chanter.

La cour suprême du Chili a autorisé en juillet de nouvelles poursuites contre l'ex-dictateur, âgé de 90 ans, pour des meurtres d'opposants dans le cadre de l'enquête sur la 'Caravane de la mort', l'une des affaires emblématiques du régime.

Photo: Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés