Verhofstadt "déplore une attaque personnelle" de Kouchner

©AFP

Echanges nourris entre Kouchner et Verhofstadt. "Le ridicule tue un peu", réagissait en milieu de journée le ministre français des Affaires étrangères, à la carte blanche de Guy Verhofstadt dénonçant "quelque chose de pourri" en France dans le débat sur l'identité nationale. En réaction plus tard dans l'après-midi, M. Verhofstatd déplore une attaque personnelle.

(belga) - L'ancien Premier ministre belge Guy Verhofstadt "regrette l'attaque personnelle" lancée contre lui par le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, à propos de sa contribution au débat sur l'identité nationale en cours en France, a indiqué vendredi un de ses collaborateurs.

M. Verhofstadt a publié une carte blanche dans le journal 'Le Monde', sous le titre "Il y a quelque chose de pourri en République française", et dans laquelle il attaquait le débat sur l'identité nationale, en disant notamment: "pour ses voisins, la France a souvent été un modèle d'inspiration et d'admiration (...). Elle est source d'accablement pour ses amis qui la voient se perdre dans une polémique stérile sur l'identité nationale". Ce qui lui a valu vendredi matin une réplique de M. Kouchner. "Le ridicule tue un peu, j'espère qu'il ira bien. Il n'a jamais été vraiment facile mais là...", a lancé le ministre des Affaires étrangères sur la radio privée Europe 1.

Selon son collaborateur, l'actuel chef de groupe libéral au Parlement européen a souhaité apporter une "contribution sur la substance" au débat sur l'identité nationale et déplore être attaqué "personnellement" par M. Kouchner.

M. Verhofstadt estime toutefois que "la majorité des lecteurs du 'Monde' sont semble-t-il d'accord avec lui", a ajouté ce collaborateur.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés