Zapatero annonce une cure d'austérité pour les entreprises publiques

José Luis Zapatero a annoncé devant le parlement espagnol que son gouvernement présenterait début avril une cure d'austérité pour les entreprises publiques. Il a également défendu son plan d'austérité dévoilé fin janvier.

(AFP) - Le chef du gouvernement socialiste espagnol s'est déclaré ce mercredi "fermement engagé" à observer une "austérité maximale" en réponse aux doutes des marchés sur la capacité de l'Espagne à parvenir à réduire à 3% son déficit public en 2013. "Le gouvernement est fermement engagé à réduire le déficit public et à suivre l'austérité maximale durant cette étape", a déclaré José Luis Rodriguez Zapatero au parlement, durant une session de questions au gouvernement. Il a également annoncé que le gouvernement présenterait dans les quinze premiers jours d'avril une cure d'austérité pour les entreprises publiques, sous la forme d'un "plan de réduction des structures et des entreprises publiques".

Le gouvernement espagnol a annoncé fin janvier un plan d'austérité visant à économiser 50 milliards d'euros sur 2010-2013. L'objectif est de limiter à 3% du PIB en 2013 un déficit public qui s'est envolé en 2009 à 11,4% du PIB.

L'Espagne, frappée par la crise financière internationale et l'éclatement de sa bulle immobilière, est en récession depuis fin 2008 et a connu une envolée de son chômage, qui s'élève actuellement à près de 19% de la population active. Des investisseurs ont émis des doutes sur la capacité du pays à assainir rapidement ses comptes publics et certains ont craint un scénario à la grecque.

Les craintes sur l'économie espagnole avaient fait plonger la Bourse de Madrid le 4 février. Zapatero a toujours mis ces mouvements sur le compte d'une spéculation internationale contre l'euro.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés