La Belgique emprunte à des taux négatifs

©BELGA

Les taux bas permettent à nouveau à la Belgique d’emprunter des fonds pour une courte échéance à un taux de… -0,009%.

Le 15 juillet dernier, les taux bas avaient permis à la Belgique d’emprunter des fonds pour une courte échéance (3 mois) à un taux de… -0,018%. Rebelote, ce 5 août. L'Agence de la dette a accepté les offres à l'adjudication de certificats de Trésorerie  pour un montant total de 1,712 milliard d'euros répartis comme suit:

0,745 milliard d'euros à un taux de  -0,018% (échéance 13 novembre)

0,967 milliard d'euros à un taux de  -0,009% (échéance 15 janvier 2015)

Si l’Agence de la dette, toujours prudente, a l’habitude de souligner qu’il faut une baisse prolongée des taux pour en faire concrètement bénéficier les finances publiques, cette fois, les économies pour l’État devraient bel et bien chiffrer.

En 2013, un taux moyen pondéré de 16 points de base plus bas qu’en 2012 (3,33% contre 3,49%) pour ses levées de fonds sur le marché avait permis à l’État d’économiser la coquette somme de 595 millions d’euros, selon le rapport 2013 de l’Agence de la dette.

L’Olo à 10 ans (qui n’est qu’une des composantes de ce taux moyen pondéré) s’était, dans le même temps, détendu de 55 points de base, passant de 2,963% en moyenne en 2012 à 2,414% en moyenne en 2013.

Si ce taux continue à descendre (sa moyenne en 2014 est aujourd'hui de 2,057%), il devrait continuer à rapporter gros à l’État.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés