Pas de surprise de l'Opep: statu quo des quotas

Wilson Pastor

Des prix qui oscillent entre 70 et 80 dollars semblent satisfaire les ministres des douze pays membres de l'Opep. Qui attribue la prochaine présidence à l'Iran. Pour la première fois depuis 36 ans.

L'Opep a décidé jeudi lors de sa réunion à Vienne de maintenir inchangés ses quotas de production de brut et d'attribuer en 2011 la présidence du puissant cartel pétrolier à l'Iran, pour la première fois depuis 36 ans, ont annoncé des ministres à l'issue de la conférence.

Interrogé sur la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) au sujet des quotas de production, fixés à 24,84 millions de barils par jour (mbj) depuis le 1er janvier 2009, le ministre équatorien Wilson Pastor-Morris a répondu à la presse: "aucun changement". Cette décision était largement attendue, la quasi-totalité des douze pays membres du cartel qui pompent 35% à 40% du pétrole mondial ayant affirmé avant la réunion ministérielle de jeudi qu'ils jugeaient les prix actuels du brut satisfaisants.

L'Equateur préside cette année l'organisation.

L'an prochain, la présidence sera exercée par l'Iran, a déclaré le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi.
Ce sera la première fois depuis 36 ans, Téhéran ayant à plusieurs reprises réclamé la présidence de l'Opep sans l'obtenir, faute de consensus.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés