Pékin et Dublin ont empêché les gains

©REUTERS

Au détriment des valeurs liées aux matières premières, les principaux indices se sont dépréciés, le Dax excepté. La séance avait mal commencé, les investisseurs s'inquiétant du plongeon de la Bourse de Shangaï sur rumeur d'un resserrement de la politique monétaire chinoise. Pour les mêmes raisons, Wall Street reculait nettement à la clôture européenne alors que le moral des ménages américains s'est amélioré plus que prévu en novembre.

Les Etats-Unis ne sont pas une économie d'exportation mais de consommation. Ce n'est pas un scoop. Or, le moral des ménages américains s'est amélioré plus que prévu en novembre, selon les résultats préliminaires de l'enquête de l'Université du Michigan publiée vendredi. L'indicateur n'a pourtant pas empêché la Bourse de New York de s'orienter nettement à la baisse. En cause, la Bourse de Shanghai a terminé vendredi sur un plongeon de 5,16%, les investisseurs s'étant hâtés d'assurer leurs prises de bénéfices. La préoccupation principale était la rumeur selon laquelle la Banque populaire de Chine adoptera durant ce week-end de nouvelles mesures de resserrement monétaire après le chiffre record des prix à la consommation.

En conséquence, les valeurs liées aux matières premières ont signé le plus lourd le recul sectoriel, l'indice DJ Stoxx 600 de référence affichant -2,17 %. Parallèlement, la Chine est actuellement le premier importateur mondial de tout un ensemble de matières premières, le prix de référence pour ces ressources de bases étant alors dictés par le marché chinois. De plus, les cours des métaux se sont repliés face aux craintes que la Chine puisse prendre de nouvelles mesures pour ralentir son économie en vue de combattre son inflation élevée.

Les valeurs automobiles ont réalisé la meilleure tenue avec un indice DJ Stoxx 600 du compartiment en boni de 0,79 %. Le groupe Volkswagen a fait état vendredi d'une progression de près de 10 % de ses ventes en rythme annualisé sur le mois d'octobre (+9,8 %), avec 612.000 voitures écoulées, soient près de 6 millions sur les 10 mois de l'année. Le titre prenait 2,91 % à 113,72 euros.

Ce matin, les marchés avaient ouvert en nette baisse, alors que les inquiétudes se cristalisaient sur la situation budgétaire de l'Irlande. Mais le gouvernement irlandais n'a pas demandé d'aide financière européenne pour résoudre ses difficultés budgétaires, a affirmé vendredi le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker. Le ministre irlandais des Finances, Brian Lenihan, s'est joint au démenti. Du coup, les tensions sur les rendements des obligations irlandaises et portugaises se sont apaisées, et les valeurs liées aux banques, qui détiennent des titres de dette souveraine, ont enregistré la troisième meilleure hausse sectorielle en Europe, de seulement 0,40 %.

Pour rappel, Dublin est en proie à un déficit astronomique (32% cette année) et les taux d'intérêt des emprunts d'Etat irlandais avaient grimpé à des niveaux records cette semaine avant de savoir si l'Irlande est bel et bien incapable de redresser ses finances publiques. De plus, que les responsables de l'Union européenne se démènent pour démentir tout sauvetage de l'Irlande est susceptible de faire contre-emploi, ravivant les craintes au lieu de les apaiser.

Dans ce contexte, l'indice DJ Stoxx 600 a abandonné 0,45 % à 270,18 points. À Paris, le CAC 40 a corrigé de 0,94 % à 3.831,12 points. À Amsterdam, l'AEX a relâché 0,47 % à 343,20 points. À Londres, le Footsie a perdu 0,32 % à 5.798,87 points. À Francfort, le Dax a fait exception, progressant de 0,17 % à 6.734,61 points.

A Bruxelles, l'indice Bel 20 a cédé 0,25 % à 2.624,97 points. Colruyt, GDF Suez et AB InBev ont pesé le plus sur le recul de l'indice. Colruyt a rétrogradé de 0,78 % à 39,93 euros, GDF de 0,72 % à 27,02 euros et AB InBev de 0,58 % à 43,00 euros. KBC a évolué sur une note irrégulière: le titre a gagné 2,08 %, après avoir obtenu jusqu'à 4,63 % en matinée et perdu jusqu'à 2,42 %. Dexia a mis en fuite 0,32 % alors que l'action était montée de 0,86 % précédemment. Par ailleurs, Elia s'appréciait de 0,48 % à 27,41 euros après la publication d'un trading update ce matin. Galapagos, qui a reçu un versement intermédiaire de 3 millions d'euros, n'a profité que de 0,17 % à 11,76 euros.


AGENDA


ZONE EURO

La croissance économique a nettement ralenti au troisième trimestre dans la zone euro, à 0,4% contre 1% sur les trois mois précédents, selon une première estimation publiée vendredi par l'office européen des statistiques Eurostat.

La production industrielle dans la zone euro a diminué de 0,9% en septembre, après une augmentation de 1,1% en août, selon des données publiées vendredi par l'Office européen des statistiques Eurostat. Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient sur un rebond de 0,3%.

AIE
L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu à nouveau en hausse vendredi sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2010 et 2011, respectivement à 87,3 et 88,5 millions de barils par jour, notamment grâce à une consommation plus forte dans les pays riches cet été.

USA
L'indice du sentiment des consommateurs ressort à 69,3 contre 69,0 attendu par les économistes . Il était de 67,7 en octobre. L'indice mesurant le jugement des consommateurs sur la situation économique actuelle est ressorti à 79,7, contre 77,0 attendu, et 76,6 attaint en octobre, qui était son plus bas depuis novembre 2009. Les anticipations des consommateurs remontent moins que prévu à 62,7 alors que les économistes anticipaient 63,5, après 61,9 en octobre. Les anticipations d'inflation à un an ressortent à 3,0% contre 2,7% en octobre.

ALLEMAGNE
Le Produit intérieur brut (PIB) allemand a progressé de 0,7% au troisième trimestre par rapport au deuxième, pour lequel la croissance a été révisée à la hausse à 2,3% contre 2,2% jusque là, selon une première estimation vendredi de l'Office fédéral des statistiques Destatis. Le ralentissement de la croissance allemande au troisième trimestre était largement anticipé, après un très fort rebond au deuxième trimestre, un record sur un trimestre depuis 20 ans.

ITALIE
La croissance a ralenti fortement en Italie au troisième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) progressant de 0,2% contre une croissance de 0,5% enregistrée au deuxième trimestre, selon une première estimation publiée vendredi par l'Istat.

ESPAGNE
Le rythme de l'inflation en Espagne a atteint en octobre son niveau le plus élevé depuis deux ans, à 2,3% sur 12 mois, a annoncé vendredi l'Institut national de la statistique (Ine) qui a révisé à la hausse une première estimation diffusée fin octobre pour cet indicateur.

GRECE
Le produit intérieur brut (PIB) s'est contracté de 1,1% au troisième trimestre 2010 et de 4,5% sur un an, a indiqué vendredi l'autorité des statistiques grecques (ESA), publiant des estimations provisoires.



VALEURS

COFINIMMO
La Sicafi Cofinimmo a décidé de radier la cotation de ses actions sur NYSE Euronext Paris. Suite à des modifications apportées au régime SIIC, il n’y a en effet plus d’obligation de cotation sur un marché domestique précise Cofinimmo. Le dernier jour de transaction à Paris est le 15 novembre 2010. Cofinimmo continue à bénéficier du statut fiscal français de SIIC et reste active sur le marché français.

ELIA
Elia, gestionnaire du réseau belge de transport d'électricité, a confirmé, vendredi, ses prévisions financières pour 2010. C'est ce qu'indique la société dans sa déclaration intermédiaire pour le troisième trimestre 2010. L'intégration de 50Hertz au sein du groupe Elia se déroule comme prévu, assure l'entreprise. L'émission d'un Eurobond à 10 ans de 500 millions d'euros pour Eurogrid GmbH a été un succès, annonce encore Elia. La société précise que l'argent levé servira à rembourser les dettes bancaires à court terme et à financer le programme d'investissement de 50Hertz, dont le siège se situe à Berlin, pour les années à venir.

ABLYNX
L’entreprise biotechnologique Ablynx a indiqué vendredi qu’elle avait reçu un paiement intermédiaire supplémentaire d’un montant total de 3 millions d’euros. Le montant reçu s’inscrit dans le cadre de la collaboration avec Boehringer Ingelheim relative au développement et à la commercialisation de Nanobodies. Ablynx a déjà reçu 15 millions d’euros dans le cadre de cette participation.

GALAPAGOS
La société malinoise de biotechnologie vise un chiffre d'affaires de 135 millions d'euros pour l'année 2010 avec un résultat opérationnel, un cash flow et un bénéfice net positifs pour 2010. La société explique que les résultats du troisième trimestre sont en ligne avec ses prévisions antérieures.

NYRSTAR
RBS a réduit son avis sur la valeur à " conserver " contre " acheter " avant.

DELHAIZE
ING a relevé son objectif de cours sur la valeur à 57 euros contre 51 euros avant.

BOIS SAUVAGE
Résultats pour le troisième trimestre, après Bourse.

PCB
Déclaration intermédiaire pour le troisième trimestre, à 16h30.

SYSTEMAT
Trading update pour le troisième trimestre, à 17h45.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés