Repli après résultats et stats mitigés

Les marchés européens se sont orientés à la baisse durant toute la séance, les investisseurs sanctionnant fermement les résultats et prévisions d'UBS et d'ArcelorMittal. Les indices du Conference Board ou des prix de logements américains n'ont guère incité à plus d'enthousiasme.

La confiance du consommateur américain a progressé davantage que prévu en octobre, mais reste proche de ses plus bas historiques en raison des inquiétudes persistantes relatives au marché du travail, selon l'indice du Conference Board publié mardi. Auparavant, le prix des habitations individuelles aux Etats-Unis avait reculé plus que prévu en août, après la fin d'une mesure fiscale visant à soutenir le marché immobilier.

Sur le front des entreprises, le groupe ArcelorMittal a annoncé ce matin des résultats trimestriels en forte hausse et bien au-dessus des attentes. Mais il s'est montré extrêmement prudent pour la fin de l'année. En réaction, le titre a plongé de 4,96 % à 23,78 euros.

En Suisse, UBS a dégagé au troisième trimestre un bénéfice net supérieur aux prévisions des analystes, alors qu'elle était l'une des plus touchées par la crise des subprime. UBS a ainsi enregistré pour la première fois depuis l'année 2007 un afflux net de capitaux. L'action a pourtant perdu 4,99 % à 16,76 euros, les analystes estimant que la première banque suisse a gonflé ses résultats grâce à des éléments exceptionnels.

Dans ce contexte, le DJ STOXX 600 a abandonné 0,19 % à 266,92 points, les valeurs bancaires (-0,49 %) étant mal orientées dans le sillage d'UBS. Le secteur des télécoms (+1,26 %) a néanmoins limité les pertes de l'indice paneuropéen, grâce au bond de 1,91 % à 11,74 euros de KPN.

Au niveau national, l'indice francfortois Dax a perdu 0,38 % à 6.613,80 points; l'indice parisien CAC 40 -0,45 % à 3.852,66 points; l'indice amstellodamois AEX -0,52 % à 340,76 points; et, l'indice londonien Footsie -0,78 % à 5.707,30 points.

A Bruxelles, le Bel 20 a reculé de 0,22 % à 2.692,74 points. KBC (-1,66 % à 31,99 euros) et AB InBev (-1,41 % à 45,08 euros) ont pesé le plus sur l'indice, tandis que Mobistar, Bekaert (+0,89 % à 227,55 euros) et GDF Suez (+0,77 % à 28,30 euros) ont emmené le peloton de tête. Mobistar s’est apprécié de 1,22 % à 46,74 euros. Outre l’effet positif des relèvements d’objectif de cours intervenus la semaine dernière en réaction aux chiffres trimestriels, l’opérateur a profité de la bonne orientation du secteur télécoms. Paradoxalement, le compartiment a performé grâce, entre autres, au titre KPN, le groupe chapeautant Base.

Hors indice, l'entreprise de monétisation d'audience Rentabiliweb a volé la vedette à Emakina Group (+15,41 % à 9,36 euros). Le titre a bondi de 16,94 % à 9,25 euros, dans un volume d'échange 20 fois plus élevé que la moyenne annuelle. L’Autorité de Contrôle Prudentiel auprès de la Banque de France a décidé d’agréer Rentabiliweb Europe en tant qu’établissement de paiement. Le groupe annoncera le lancement de la première plate-forme française indépendante de paiements sécurisés d’ici quelques jours.

Avant l'ouverture de la Bourse, le marché avait déjà pris connaissance de l'indice GfK du moral du consommateur allemand, qui est resté en octobre à son niveau le plus élevé depuis mai 2008. Il  est toutefois ressorti un peu en deçà des prévisions. "Le consommateur pense toujours que l'économie allemande poursuivra sa reprise", note Rolf Bürkl, membre de GfK.


NEW YORK

Après le plus haut de cinq mois et demi atteint la veille, Wall Street a ouvert en baisse, pénalisée par le rebond du dollar, des résultats trimestriels jugés décevants et un nouveau recul du prix des maisons en août. A la clôture européenne, le Nasdaq renouait avec le vert (+0,32 % à 2.498,80 points), le Standard & Poor's 500 évoluait à proximité de l'équilibre (0,02 % à 1,185,91 points) tout comme le Dow Jones Industrial Average (0,05 % à 11.168,29 points).


TOKYO

L'indice Nikkei a terminé la journée de mardi sur une légère baisse de 0,25%, après une séance endormie, alors que le yen a encore atteint des sommets lundi. Les investisseurs osent à peine bouger, attendant à la fin de la semaine les résultats de grandes entreprises nippones, leurs avis pour le reste de cette année budgétaire ainsi que le diagnostic économique du comité de politique monétaire de la Banque du Japon qui se réunit mercredi et jeudi.


AGENDA

ALLEMAGNE
Le moral du consommateur allemand reste à son niveau le plus élevé depuis mai 2008 mais il est un peu en deçà des prévisions. L'indice GfK ressort stable à 4,9 en novembre comme en octobre, mais un consensus Reuters le donnait à 5,1.

USA
L'indice de confiance des consommateurs du Conference Board est ressorti à 50,2 en octobre, contre 48,6 (révisé de 48,5) en septembre. Les analystes interrogés par Reuters l'attendaient à 49,2. L'indice des anticipations est passé à 67,8, contre 65,5 le mois dernier. L'indice d'évaluation de la conjoncture du moment est remonté à 23,9 après 23,3 en septembre.

La baisse des prix des logements s'est accélérée aux Etats-Unis en août, où ils ont reculé de 0,3% par rapport à juillet, selon l'enquête mensuelle S&P/Case-Shiller publiée mardi.


VALEURS À SUIVRE


Umicore: le groupe australien Macquarie, actionnaire majoritaire de l'aéroport de Zaventem, a informé Umicore qu'il détenait désormais moins de 3% des parts d'Umicore, sans donner plus de précisions. En revanche, la société américaine Fidelity Management & Research a dépassé ce seuil et détient 3,22% des droits de vote d'Umicore depuis le 19 octobre.

Ackermans & van Haaren: KBC Securities a réduit sa recommandation à " accumuler " contre "acheter " auparavant.

GDF Suez: GDF Suez et Areva auraient repris leurs discussions et négocieraient un protocole d'accord sur le développement du réacteur nucléaire de moyenne puissance Atmea avec le japonais Mitsubishi, selon le journal Les Echos.

Mobistar: le conseil d’administration a décidé de créer une nouvelle fonction au sein du management, celle de Chief Customer Loyalty Officer, occupée depuis ce mardi par l'ex-Director Marketing & Strategy de Shell, Cristina Zanchi.

RHJ: KBC Securities a abaissé son objectif de cours à 7,75 euros contre 8,1 euros avant.

Recticel a décidé d'imposer l'échange obligatoire de toutes ses actions VVPR en circulation. Elle explique son choix par le souci de remédier à l'illiquidité structurelle de ces actions, ce qui a pour effet que cette catégorie d'actions présente une décote d'illiquidité par rapport à sa valeur intrinsèque.Techniquement, c'est ce 29 octobre 2010, après fermeture des marchés boursiers, que les 432.315 actions devront être échangées contre un nombre identique d'actions ordinaires plus un nombre identique de strips VVPR. Dès le 1er novembre, ces strips VVPR seront cotés sur le NYSE Euronext. Les détenteurs de strips VVPR bénéficieront d'un précompte mobilier réduit de 15% sur les dividendes payés sur les actions ordinaires.

Rentabiliweb: l’Autorité de Contrôle Prudentiel auprès de la Banque de France a décidé d’agréer Rentabiliweb Europe, filiale spécialisée dans la monétisation des audiences numériques, en tant qu’établissement de paiement pour l’encaissement par carte bancaire. Le groupe annoncera le lancement de la première plate-forme française indépendante de paiements sécurisés d’ici quelques jours.

Movetis: offre de reprise par Shire contre 19 euros par action. Jusqu’au 2 novembre.

Ascencio: augmentation de capital avec droit de préférence au prix de 34 euros à concurrence de deux actions nouvelles pour cinq anciennes. Jusqu’au 27 octobre inclus.

Epiq: Réouverture de l’offre de reprise par Elex à 1,75 euro par action. Jusqu’au 5 novembre.

Agfa-Gevaert: souscription à l’augmentation de capital jusqu’au 4/11

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés