Publicité
Publicité

Une sanction techno-grecque sur les marchés

La plupart des indices européens ont été freinés dans leur progression par la chute des valeurs technologiques, et l’inquiétude entourant le sort de la dette grecque. En effet, Athènes s’est un peu plus rapprochée d’un défaut, éclipsant un bon indice du climat des affaires en Allemagne. L’euro est pour sa part repassé sous la barre de 1,30 dollar.