Bel 20 en baisse, pétrole en hausse

En s'appréciant de 0,2% lundi vers 11h00, UCB (44,60) était la seule valeur du BEL 20 à ne pas être dans le rouge, l'indice directeur cédant alors 0,9% à 3.564 points sous l'influence du conflit au Moyen-Orient et des nouveaux sommets enregistrés par le prix du brut.

(belga) Parmi les poids lourds, Fortis (25,81) chutait de 1,6% alors que Dexia (18,00) et KBC (77,50) cédaient 0,5 et 0,3%. GBL (78,50) reculait de 2% et Sofina (69,10) de 2,3%.

Umicore (99,00) et Cumerio (14,89) abandonnaient 1?8 ET 1,5% en compagnie de Solvay (88,95) et Omega Pharma (52,90) qui perdaient 0?8 et 1,6%. Devgen (13,39) était positive de 1,7%, mais IBA (11,01) et Galapagos (8,51) plongeaient de 3,4 et 3,7%, ThromboGenics (5,10) reperdant de son côté 2,1%.

InBev (37,24) valait 1,5% de moins que vendredi tandis que Colruyt (123,8) et Delhaize (53,40) se dépréciaient de 1 et 1,3%. D'Ieteren (239,8) et Bekaert (73,90) reculaient pour leur part de 1,9 et 1,5%.

Mobistar (62,75) était en hausse de 1%, contrairement à Belgacom (26,05) qui cédait 0,5%. Arinso (16,50) et ICOS (30,45) plongeaient de 7,7 et 4,2%, suivies par Option (16,29) qui perdait 3,4%. Agfa-Gevaert (18,13) et Barco (69,55) reculaient enfin de 0,7 et 1,2%, ce dernier écart étant également présent en Roularta (49,06) et légèrement dépassé en EVS (37,30).

L'euro s'inscrivait à 1,2627 dollar dans la matinée de lundi, contre 1,2640 dollar vendredi dernier vers 16h30. L'once d'or était en hausse de 7,95 dollars à 674,30 dollars et le lingot se négociait autour de 17.165 euros, en progrès de 220 euros.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés