Bourses européennes : le secteur télécom en vedette

Bruxelles (L'Echo) Les indices européens ont fini en hausse lundi, au premier jour d'une semaine boursière écourtée en raison des fêtes de Pâques et dans un marché qui a profité de la progression des valeurs télécoms, suite à l'offre sur Télécom Italia. Le compartiment des valeurs télécoms a signé, de loin, la meilleure progression sectorielle avec une progression de 2% selon l'indice DJ Stoxx 600 de référence. " Les valeurs télécoms donnent un coup de fouet aux marchés boursiers " a ainsi commenté un gestionnaire de fonds à l'agence Bloomberg.

Les opérateurs ont cependant accusé le coup dans l'après-midi avoir pris connaissance d'un indice ISM en baisse à 50,9% contre 52,3% en février, témoignant d'une activité industrielle qui a ralenti en mars aux Etats-Unis. L'indice est malgré tout à peu près conforme aux attentes des analystes qui tablaient sur 51%. Un niveau supérieur à 50% de l'indice ISM reflète une accélération de l'activité industrielle.

L'indice DJ Stoxx 50 a clôturé sur un gain de 0,11% à 3712,89 points. Amsterdam a avancé de 0,30%, Francfort de 0,29%, Paris de 0,20% et Londres de 0,07%.

VALEURS

TELECOM ITALIA +9,55% à 2,34 euros / PIRELLI +9,42% 0,90 euros

- Telecom Italia et son premier actionnaire, Pirelli, ont nettement progressé lundi à la Bourse de Milan après l'offre de l'américain ATT et du groupe mexicain America Movil sur une part majoritaire d'Olimpia, la holding de contrôle de Telecom Italia.

- ATT et Ameria Movil proposent de reprendre deux tiers des titres la holding Olimpia, qui contrôle 18% de Telecom Italia, au prix de 2,82 euros par titre moins la dette nette d'Olimpia si la transaction aboutit. Cette opération ferait rentrer environ 2,7 milliards d'euros dans les caisses de Pirelli et de la famille Benetton, respectivement actionnaires à 80% et 20% d'Olimpia, si elle aboutit.

- Pirelli a accueilli "favorablement" la proposition des deux groupes et a donné un mois jusqu'au 30 avril à son président, Marco Tronchetti Provera, pour mener l'opération à son terme.

- L'opération dopait l'ensemble des valeurs télécoms en Europe. Deutsche Telekom a gagné 2,34% et France Télécom 1,87%.

DAIMLERCHRYSLER +1,30% à 62,20 euros

- La pression des investisseurs institutionnels pour une vente de la filiale américaine en difficultés Chrysler monte et selon le quotidien dominical Welt am Sonntag, le groupe aurait reçu des offres de plusieurs fonds d'investissement supérieures aux attentes, comprises entre 6 et 9 milliards de dollars.

NOVARTIS -3,44% à 67,3 euros

- Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a annoncé vendredi la suspension de son médicament Zelnorm contre la constipation sur le marché américain à la suite d'accidents cardiovasculaires et une révision de ses perspectives financières pour l'ensemble de 2007.

- Novartis s'attend désormais à voir progresser son chiffre d'affaires "au-delà de 5%" cette année, alors qu'il évoquait un chiffre compris entre 5% et 10% lors de la présentation de ses résultats annuels en janvier dernier. Il estimait aussi à cette époque pouvoir réaliser cette année un nouveau bénéfice net record.

- Les ventes du Zelnorm ont représenté 488 millions de dollars l'an dernier aux Etats-Unis et 73 millions dans le reste du monde, a déclaré le directeur financier Raymond Breu lors d'une conférence téléphonique.

- Le groupe a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires total de 37 milliards de dollars dans le monde (dont 9,4 milliards aux Etats-Unis) et un bénéfice net de 7,2 milliards.

- Novartis a dit être en contact avec les autorités des autres pays dans lesquels le Zelnorm est commercialisé "pour définir les prochaines étapes".

EIFFAGE +3,93% à 113,80 euros

- Après avoir chuté en début séance et perdu jusqu'à 5,18%, l'action Eiffage a été de nouveau recherchée, à l'approche de son assemblée générale du 18 avril où la direction espère faire barrage aux exigences du premier actionnaire, le constructeur espagnol Sacyr, qui réclame notamment cinq sièges d'administrateurs.

- La direction va aussi demander à ses actionnaires de l'autoriser à émettre des bons de souscription d'action (BSA), en guise de défense contre une éventuelle OPA hostile, selon l'avis de convocation publié lundi.

David Collin

(c) L'Echo (tel: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Publicité
Publicité

Echo Connect