Publicité

Bruxelles clôture en forte hausse, Fortis, KBC et AB InBev en soutien

La place bruxelloise a débuté la semaine sur une note plus qu'encourageante. Aidé par Fortis (+21%), le poids lourds AB Inbev (+3,15%) ou encore KBC (+17%), le Bel 20 a pris 1,7% à 1.553,05 points à la clôture alors qu'ailleurs en Europe, les indices ont signé une séance plutôt maussade.

Bruxelles (L'Echo ) - Cela faisait longtemps…La place bruxelloise a pourtant bien débuté la semaine sur une note plus qu'encourageante, les investisseurs saluant les avancées du dossier Fortis à grands coups d'achats.  Et pour cause, le titre du holding a gagné jusqu'à 43% en séance dans des volumes d'échanges particulièrement importants (quelque 63 millions de titres en fin de journée !). 

Aidé encore par le poids lourds AB Inbev (+3,15%) et KBC (+17%), le Bel 20 a pris 1,7% à 1.553,05 points à la clôture alors qu'ailleurs en Europe, les indices ont signé une séance plutôt maussade. 

A l'autre bout de l'indice vedette de la Bourse de Bruxelles: le compartiment télécom avec un repli de 4,5% pour Belgacom et de 6,8% pour Telenet.

VALEURS EN VUE CE LUNDI

  • Résultat contrasté en ce qui concerne nos bancaires nationales puisque, d’un côté, KBC a totalement ignoré le comportement de son secteur en Europe - orienté  à la baisse sous l'effet de l'annonce de Lloyds Banking Group dans laquelle la participation de l'Etat britannique pourrait monter jusqu'à 77%-  alors que, de l’autre, Dexia s’est contenté de  suivre la tendance. 
  • A propos de Fortis (+20,83% à 1,16 euro) justement, les analystes ont salué l’accord intervenu avec BNP Paribas, au terme duquel la banque française obtiendra 75% de Fortis Banque Belgium et 25% de la branche assurance.Ainsi,  Ivan Lathouder de  la banque Degroof a relevé son avis à "accumuler".  Il  table par ailleurs sur une valeur intrinsèque du titre de Fortis Holding à 2,25 euros si les actionnaires approuvent l'accord. Chez KBC Securities, Dirk Peeters maintient son avis à "acheter" (spéculatif), avec un objectif de cours de 2,25 euros. Peeters estime la valeur intrinsèque à 2,55 euros par action. Petercam a encore relevé sa recommandation passant de "conserver" à "achat spéculatif".
  • Les valeurs télécoms ont terminé en forte baisse. A l'image des gros groupes français ou allemands, l'opérateur historique belge Belgacom a lâché 4,51% à 22,23 euros tandis que Telenet a terminé la séance sur un repli de 6,78 à 12,86 euros. Seul Mobistar sortait du lot  avec un léger gain de 0,65% à  46,35 euros
  • HSBC a réduit sa recommandation sur le titre du géant énergétique GDF Suez à sous-pondérer contre neutre auparavant.  Après avoir reculé de près de 4% en séance, le titre a clôturé sur une hausse de 0,63% à 24,76 euros.
  • La banque Degroof a revu sa recommandation à “accumuler” contre “réduire” auparavant sur l'action du distributeur Delhaize (+1,95% à 44,50 euros). Pour rappel vendredi, le groupe au Lion a annoncé avoir mis fin au conflit qui l'opposait à Unilever.
  • La Sicafi résidentielle Home Invest a publié vendredi après Bourse des résultats 2008 en jolie croissance. Lundi, le marché a salué la performance puisque l'action a avancé de 2,18% à 44 euros. 
  • Par contre, les autres groupes immobiliers n'ont pas fait d'étincelles : Cofinimmo  a lâché 2,7% à 72,50 euros,  Befimmo 1,59% à 62 euros ou encore Leasinvest 4,55% à 46,40 euros.
  • Le groupe de communication Zenitel a du faire appel à son banquier et à l'entreprise  d'investissement familial 3D  afin de renflouer son capital.  En matière de chiffre d'affaires, Zenitel assure rester en ligne avec ses dernières prévisions.  On en saura en tout cas  plus le 31 mars prochain, date de publication des résultats annuels du groupe. En attendant, le titre a été sévèrement sanctionné, achevant la journée sur une perte de 7,41% à 0,5 euro.
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés