Cisco: plus forte hausse depuis des années

Le leader mondial des équipements de réseau pour l'internet Cisco Systems était en très nette hausse mercredi à la Bourse américaine, après les prévisions optimistes données par la direction pour l'exercice entamé ce mois-ci.

(afp) Vers 18H10, l'action Cisco bondissait de 14,86% à 19,86 dollars, entraînant l'indice Nasdaq à la hausse (+1,61%). Il s'agit de sa plus fort hausse journalière depuis des années.

Les bonnes nouvelles en provenance de Cisco profitaient à d'autres poids lourds du secteur high-tech. L'action Microsoft prenait 0,90% à 24,56 dollars, celle d'Intel +2,42% à 17,77 USD et Google avançait de 0,72% à 383,90 USD.

"Les résultats du quatrième trimestre de Cisco ont rehaussé une saison des résultats qui a été sans relief pour le secteur", ont indiqué les analystes de Briefing.com. Selon eux, cela fait "plusieurs années" que l'action Cisco n'avait pas enregistré une telle progression sur une séance.

"La véritable histoire (à retenir de) ce trimestre a été la prévision positive" donnée par le PDG de Cisco, John Chambers, a relevé de son côté la banque Morgan Stanley.

John Chambers a indiqué que le groupe tablait sur une progression de son chiffre d'affaires dans la fourchette de 15-20% lors de l'exercice 2006/07. Jusqu'alors le marché s'attendait à une croissance de 15% comme lors de l'exercice 2005/06 clos fin juillet.

"Ce sont les commentaires les plus positifs et le ton le plus confiant que nous ayions entendus de la part de Cisco depuis deux ans", a souligné la banque Credit Suisse.

"Cette estimation (d'une augmentation de ventes de 15-20%) implique une croissance impressionnante de 10-15% des activités de coeur" de métier de Cisco, les routeurs notamment, a-t-on ajouté chez Briefing.com.

Pour Morgan Stanley, cet optimisme du groupe s'explique notamment par la sortie simultanée de plusieurs nouveaux modèles de routeurs et par "une (bonne) demande globale de largeur de bande" pour les communications en haut débit.

Cisco Systems a publié mardi soir un bénéfice net de 5,58 milliards de dollars pour son exercice 2005/06, en recul de 3% en raison notamment des dépenses en stock-options. Le chiffre d'affaires a progressé de 15% à 28,48 milliards, dopé par les récentes acquisitions.

Au quatrième trimestre, le bénéfice hors éléments exceptionnels est ressorti à 30 cents par action, là où les analystes tablaient sur 28 cents, d'après l'agence First Call.

Les chiffres du quatrième trimestre sont "clairement une bonne surprise", a encore commenté la banque Credit Suisse.

Elle a relevé de 600 millions de dollars, à 33,5 milliards, sa prévision de chiffre d'affaires pour 2006/07.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés