Publicité

Clôture optimiste à Wall Street, General Motors dénote

©-

La Bourse de New York a fini en hausse de 2,85% vendredi, soutenu par un mouvement d'achats à bon compte après deux séances de forte baisse, l'indice Dow Jones des 30 industrielles gagnant 247,47 points à 8.943,26. Le S&P-500, plus large, a pris 25,75 points, soit 2,85%, à 929,65. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 38,70 points (+2,41%).

Bruxelles (L'Echo) - La place new-yorkaise a passé la séance dans le vert après deux séances de fort repli- le Dow Jones et le S&P ont enregistré sur deux journées leurs plus importantes baisses depuis le krach d'octobre 1987- les investisseurs optant pour des achats à bon compte profitant des faibles niveaux des secteurs de l'énergie et des technologies.

Au niveau macro pourtant, les chiffres du chômage US avaient de quoi déprimer : l'économie américaine a détruit 240.000 emplois en octobre, accentuant la tendance à la contraction du marché du travail observée sans interruption depuis dix mois, tandis que le taux de chômage montait à 6,5%.

Plus sympathiques, les initiatives prises par le futur président des Etats-Unis,  Barack Obama qui rencontrait vendredi des personnalités du monde économique, allant  d’anciens secrétaires au Trésor au milliardaire Warren Buffett, afin de préparer la transition avec l'administration Bush. A la clôture, l'indice Dow Jones des 30 valeurs industrielles a gagné 2,85%  à 8.943,26 points. Le S&P-500, plus large, a pris 2,86% à 930,75 points. Le Nasdaq Composite a de son côté progressé de 2,41% à 1.647,40 points.

Côté valeurs, le rebond affiché par les matières premières a profité d'abord aux compartiment pétroliers et miniers. Le titre du producteur d'aluminium Alcoa a pris 9% à 11,19dollars. Exxon Mobil et Chevron ont avancé respectivement de 5,7% à  73,95dollars et 4,8% à 73,46 dollars.

Les valeurs défensives comme les pharmaceutiques ont également tiré parti de la tendance haussière de la place new-yorkaise. Merck a enregistré un plus de 3,8% à  28,92 dollars à la clôture des échanges et Pfitzer de 3% à  16,86 dollars.

Grand perdant de la séance, le constructeur automobile General Motors, plus forte baisse du Dow Jones (-9,17% à  4,36dollars). GM a fait état  d'une perte d'exploitation de 4,2 milliards de dollars au troisième trimestre, plus élevée que prévu, et craint de ne plus disposer de suffisamment de liquidités dès la première partie de l'année 2009.Après avoir présenté ces tristes résultats, le PDG Rick Wagoner a déclaré qu’il prendrait  «toutes les mesures possibles» pour éviter la faillite. Dans le même secteur, Ford a pris 2% à 2,02 dollars.

Aux financières, Wells Fargo a  reculé de 0,2% à 28,72dollars. La banque a fixé à 27 dollars le prix des actions nouvelles émises dans le cadre de l'augmentation de capital lancée pour  financer l'acquisition de Wachovia (+3,5% à 5,57 dollars).

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés