Publicité
Publicité

Coup de froid sur les cotes européennes

Point d'orgue de cette semaine bourière, la statistique sur la croissance américaine n'aura pas été à la hauteur des attentes des investisseurs. Au contraire! Inférieure aux attentes, l'annonce d'une hausse de 1,3% du produit intérieur brut américain au premier trimestre a largement déçu les opérateurs. Il n'en fallait pas plus pour que les indices passent en territoire négatif après une première partie de séance attentiste.