Europe: les Bourses clôturent dans le rouge

Les places boursières du Vieux Continent ont terminé la séance de vendredi de manière négative. Les indices ont replongé dans le rouge dans l'après-midi, affectés par un début de séance négatif à Wall Street, après un indicateur décevant aux Etats-Unis.

(l'écho) L'indice de confiance des consommateurs américains, établi par l'université du Michigan, a baissé à 78,7 points en août contre 84,7 points en juillet, selon les statistiques préliminaires publiées vendredi, là où les analystes tablaient sur un indice à 84 points.

Le DJ Stoxx 50 s'est contracté de 0,30% à 3.487,22 points, comptant 21 valeurs en hausse, 28 en baisse et 1 stable. Le DJ EuroStoxx50 a cédé 0,2% à 3.791,40 points, tandis que l'Euronext100 est resté quasiment stable à 882,25 points.

En hausse de 2,83%, BAE Systems a profité d'une commande record de chasseurs Eurofighter Typhoon.

L'action BMW a pris 0,45% à 40,15 EUR. Selon la presse allemande, le constructeur automobile veut mettre sur le marché son modèle X1 d'ici 2010. BMW n'a pas commenté cette information.

Le titre Deutsche Bank a cédé 1,09% à 87,75 EUR. Les autorités de la Bourse de Madrid ont indiqué que la banque allemande a augmenté sa participation dans le groupe énergique Endesa de 1,83% à 5,23%. Selon la presse allemande, cette mesure est motivée financièrement et ne s'inscrit pas dans le cadre de l'offre de rachat lancée par l'allemand E.ON sur Endesa. Un porte-parole de Deutsche Bank n'a pas voulu faire de commentaire.

En progression de 0,25% à 20,11 EUR, la compagnie aérienne Air France-KLM a profité comme d'autres du repli des cours du brut. Air France-KLM n'a nullement été affecté par des informations de presse selon lesquelles le gouvernement français voudrait le pousser à racheter sa concurrente en difficulté Alitalia. Le groupe européen, qui ne cache pas sa volonté de se rapprocher à terme de la compagnie italienne, a refusé tout commentaire. De son côté, le titre Alitalia a bondi de 5% à 0,9347 euro.

L'action Intercontinental Hotels a fini sur un gain de 2,78% grâce à une recommandation à l'achat d'Exane-BNP. Le courtier estime qu'après trois ans de réorganisation de l'activité (le groupe a vendu les murs de nombreux hôtels pour n'en conserver que la gestion), l'entreprise disposait de tous les ingrédients pour créer la surprise.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés