Publicité

KBC et Dexia pèsent sur le Bel 20 qui termine en baisse de 0,56%

©Photo News

La Bourse de Bruxelles a achevé la séance sur un repli de 0,56% plombée surtout par KBC et Dexia. La journée fut mauvaise également pour Agfa Gevaert et Nyrstar qui ont clôt la séance sur des replis respectifs de 7,9% et 6,7%.

Bruxelles (L'Echo) - La place bruxelloise a trainé la patte mardi. Plombé par les bancaires toujours sous pression après l'annonce de la première perte trimestrielle en dix ans de l'américaine Goldman Sachs, l'indice Bel 20 a terminé seul dans le rouge en Europe, réduisant tout de même nettement son repli en toute fin de séance à 0,56% à 1.862,68 points.

A côté des tristes scores de KBC (-4,7%) et Dexia (-4%), la journée fut mauvaise également pour Agfa Gevaert et Nyrstar qui ont clôt la séance sur des replis respectifs de 7,9% et 6,7%. 

Niveau macro, rien de bon, ni en zone euro où les ventes de voitures neuves ont plongé en novembre de 25,8% sur un an , ni sur le continent américain qui doit faire face à une nouvelle baisse marquée de l'inflation le mois dernier. Mais les investisseurs attendaient surtout les déclarations de la Fed prévues en début de soirée. La réserve fédérale américaine pourrait en effet procéder à une énième baisse de ses principaux taux directeurs.

  • WALL STREET

La Bourse de New York a ouvert en hausse mardi, dans l'attente de la décision de la banque centrale américaine sur ses taux: le Dow Jones gagnait 1,16% et le Nasdaq 1,61%, en dépit de la lourde perte enregistrée par la banque d'affaires Goldman Sachs
Vers 9H40 GMT, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) prenait 99,08 points, à 8.663,61 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 24,34 points, à 1.532,68 points.

  • STATISTIQUES

Zone euro:

- L'indice composite des directeurs d'achat (PMI) en France a reculé en décembre pour le septième mois consécutif, s'établissant à son plus bas niveau historique à 38,4 points, contre 41,2 points en novembre, selon une estimation provisoire publiée mardi par la société Markit.Selon l'enquête Markit, l'indice de l'activité dans les services atteint lui aussi son plus bas niveau historique (41,6 points contre 46,2 en novembre), de même que l'indice de l'industrie manufacturière (35,9 points en décembre contre 37,3).

- Les ventes de voitures neuves en Europe, plombées par la crise économique et financière, ont plongé en novembre de 25,8% sur un an, a indiqué mardi l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA).
Il faut remonter à 1999 et 1993 pour trouver une baisse aussi notable, selon l'ACEA qui souligne toutefois qu'à l'époque, avant l'élargissement de l'UE, ses données concernaient seulement 18 pays, contre 28 aujourd'hui.
Au total, 932.537 voitures neuves ont été immatriculées en novembre dans ces 28 pays: les 27 Etats membres de l'Union européenne, moins Chypre et Malte mais plus les trois pays de l'AELE (Islande, Norvège et Suisse).
En données cumulées sur les onze premiers mois de l'année, les ventes de voitures accusent un recul de 7,1% à 13,79 millions d'unités.

FRANCE:

- Les prix à la consommation en France ont enregistré une nette baisse de 0,5% en novembre par rapport à octobre, à la faveur de la chute des prix du pétrole, et ne progressent plus sur un an que de 1,6%, contre 2,7% le mois précédent, a annoncé mardi l'Insee.

USA:

- Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont subi en novembre une nouvelle baisse marquée, montrent les statistiques officielles publiées mardi, qui risquent d'alimenter les craintes de voir la récession économique en cours nourrir le risque d'une déflation.
L'indice des prix à la consommation (CPI) a reculé de 1,7% par rapport à octobre, mois durant lequel il avait déjà diminué de 1%.
- Les mises en chantier de logements et les permis de consrtuire sont tombés à des plus bas historiques en novembre aux Etats-Unis, selon les chiffres publiés mardi par le département du Commerce.
Les mises en chantier ont plongé de 18,9% au mois de novembre, ce qui constitue le recul le plus marqué de cet indicateur depuis mars 1984. Elles sont tombées à 625.000 en rythme annualisé corrigé des variations saisonnières, alors que les économistes attendaient en moyenne 740.000 mises en chantier.
- FED: réunion autour de la politique monétaire, du taux d'intérêt, 20h15

  • VALEURS EN VUE CE MARDI

AB INBEV +3,06% à 14,66 euros
- Le brasseur mondial a clôturé avec succès son offre d'actions et peut désormais entamer le processus de refinancement de sa dette via le remboursement du crédit relais de 9,8 milliards de dollars. C'est ce qu'on peut lire dans un communiqué publié ce jour par AB InBev.
- Au terme de l'opération, plus de 986 millions d'actions nouvelles Anheuser-Busch Inbev ont donc été émises en échange d'un montant total de 6,36 milliards d'euros. Le nombre total d'actions Anheuser-Busch Inbev en circulation est dorénavant de 1,602.427.569.
- Pour le 18 décembre, la totalité du crédit relais de 9,8 milliards de dollars utilisé par la société sera remboursée afin de financer une partie du prix payé dans le cadre de l'acquisition d'Anheuser-Busch.

ONCOMETHYLOME -4,72% à 6,05 euros
- OncoMethylome Sciences a accepté d'émettre 1.332.877 nouvelles actions dans un placement privé pour un montant total de 8,4 millions d'euros. Ces fonds supplémentaires seront utilisés pour étendre le développement de biomarqueurs destinés aux applications pharmaceutiques. C'est ce qu'on peut lire dans un communiqué publié par le groupe ce mardi.
- AGF Private Equity (membre du groupe d'assurance Allianz), APG Investments (manager du 3ème plus grand fonds de pension du monde) et Fortis Investments Management ont acheté 1.332.877 actions d'OncoMethylome dans un placement privé. Les nouvelles actions seront émises à un prix de 6,29 euros par action et représenteront 10,1% du nouveau total de 13.161.074 actions ordinaires OncoMethylome.

FORTIS (cotation suspendue)
- Le gouvernement va introduire une tierce opposition contre l'arrêt de la cour d'appel de Bruxelles dans le dossier Fortis. Il a également pris acte de l'intention de la SFPI, son bras financier, de se pourvoir en cassation. Le gouvernement a enfin tenu à confirmer que pour lui, la poursuite du projet industriel entamé avec BNP Paribas, constitue la meilleure garantie pour la continuité de Fortis Banque Belgique. Sans pour autant, avancer de décision à ce niveau.
- La cotation était donc suspendue ce mardi. Un communiqué contenant des informations quant à la liquidité et les fonds propres du holding est attendu dans la soirée.

NYRSTAR -6,71% à 2,24 euros
- La série noire continue pour le numéro un mondial du zinc, après des licenciements en Belgique et plusieurs baisses successives de sa production, Nyrstar poursuit en effet sa politique forcée en raison d'une forte baisse de la demande en métaux, entamée depuis le début de la crise, et annonce une réduction d'environ 40% de sa production dans son usine de Clarksville aux Etats-Unis. "Cette diminution prendra effet en janvier et devrait durer six mois, réduisant la production de Clarksville de quelque 25.000 tonnes de zinc", précise l'entreprise dans son communiqué.
- A présent, les réductions totales totales de production se montent à 190.000 tonnes pour le premier trimestre 2009 lesquelles viennent s'ajouter aux 35.000 tonnes de diminution enregistrées en 2008.

DEXIA -3,99% à 3,13 euros
- Dexia assure n'avoir fait aucun investissement direct dans les fonds gérés par Madoff Investment Securities. "Dexia est indirectement exposé, au travers d'opérations de prêts partiellement collatéralisés, à desfonds qui ont investi dans des fonds gérés par Madoff pour un montant brut de 164 millions euros", explique le bancassureur.
- Cependant, si la valeur des actifs gérés par Madoff Investment Securities était réduite à zéro, les opérations de prêts précitées pourraient occasionner pour Dexia une perte après impôt de 85 millions d'euros.

KBC - 4,67% à 25,60 euros
-KBC tient à rassurer ses actionnaires quant à son exposition à Madoff Investment Securities. "L'exposition indirecte, par l'intermédiaire de prêts collatéralisés à des fonds (de fonds), n'a aucune incidence sur le bénéfice de KBC. KBC a versé des avances sur des prêts en faveur de clients institutionnels qui ont investi dans des fonds gérés par Madoff Investment Securities, mais ne redoute aucune incidence matérielle, même indirecte", explique le bancassureur dans un communiqué.
- KBC ferme sa filiale KBC Alternative Investment Management (KBC AIM), une décision qui cadre avec un plan de restructuration qui vise l'ensemble de ses activités, à l'exclusion de celles situées sur ses marchés centraux (Belgique et Europe centrale). Selon le bancassureur, une dizaine d'emplois sont menacés. Mais l'entiéreté de l'opération pourrait conduire à la destruction d'une centaine d'emplois à travers le monde, selon des bruits de marché.  

BEKAERT +1,99% à 49,01 euros
- Les syndicats de Bekaert Aalter déposeront mardi un préavis de grève après l'échec d'une réunion de conciliation avec la direction ce lundi, a indiqué Christiaan De Wulf, de la FGTB-Métal.
- Les travailleurs du groupe Bekaert à Aalter s'inquiètent pour leur avenir, à la suite de l'annonce, vendredi, de la fermeture du site de production de Bekaert à Hemiksem, qui emploie 264 personnes.
- Une réunion de conciliation, qui a réuni syndicats et direction ce lundi, n'a rien donné, a indiqué Christiaan De Wulf. La direction veut différer les investissements et supprimer le système à quatre équipes, ce à quoi les syndicats s'opposent, craignant que ces mesures n'entraînent davantage encore de pertes d'emplois.

ARSEUS +1,94% à 6,31 euros
- Le comité de direction d'Arseus a décidé de renforcer son équipe de management afin de soutenir la forte croissance du groupe pharmaceutique. C'est ce qu'il a indiqué dans un communiqué publié lundi après Bourse.
- A partir du premier janvier, Mario Huyghes sera responsable de la division Arseus Medical. Il sera directement rattaché au comité de direction d'Arseus.
- René Benninger est nommé International Supply Chain Manager pour la divisions Arseus Dental.

SOLVAC +0,02% à 65 euros
- Le holding Solvac, actionnaire de référence du groupe chimique et pharmaceutique belge Solvay versera un second acompte de dividende. Il s'élèvera net de précompte mobilier 1,57 euro par action (1,445 euros en 2007, soit en hausse de 8,7%) et sera payé le 19 février 2009.
- Compte tenu de ce second acompte, le dividende total est en hausse de 4,71% par rapport à celui de l'exercice précédent à 3,67 euros net par action contre 3,505 euros en 2007.

MITISKA = à 12,70 euros
- Mitiska confirme que sa situation financière est solide. C'est ce que le holding retail a déclaré dans un communiqué de presse publié après Bourse. Mitiska reste assise sur une solide montagne de cash, puisqu'elle dispose de 100 millions d'euros net en liquidités.

ASCENCIO = à 49,95 euros
La Sicafi a tenu ce mardi l’assemblée générale annuelle portant sur son deuxième exercice. Parfaitement en ligne avec les prévisions annoncées au moment de l’introduction de la sicafi sur le marché, le dividende net, libéré à la date du 23 décembre prochain, s’établit à 2,5 EUR contre 2,1 EUR un an plus tôt.

METRIS -1,06% à 1,87 euro
- Assemblée générale extraordinaire, 10h

FLORIDIENNE +15,37% à 89,99 euros
- La SRIW et Floridienne renforcent leurs liens. La société régionale d'investissement wallon a en effet apporté quelques 15 millions d'euros  à Floridienne Group sous la forme d'un augmentation de capital dans Floridienne SA, d'une augmentation de capital dans Floridienne Chimie SA et d'un prêt obligataire dans Floridienne Chimie SA. La SRIW augmente ainsi sa participation dans le holding industriel de 4,71% à 9,27%.

SOLVAY +2,23% à 53,40 euros
- La Food and Drug Administration (FDA), le contrôleur américain, a approuvé l'utilisation du TriLipix TM de Solvay et Abbot, en parallèle avec un régime, afin de contribuer à réduire les triglycérides et le niveau de cholestérol LDL, ainsi que d'augmenter le niveau de cholestérol HDL chez les patients souffrant de dyslipidémie.  C'est ce qu'a déclaré le groupe chimique et pharmaceutique dans un communiqué publié avant Bourse.
- Selon Solvay, le TriLipix est le premier et seul fibrate autorisé en combinaison avec une statine pour la maîtrise du cholestérol.

 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés