L'Euro au plus bas depuis 10 mois

La monnaie unique européenne poursuit sa glissade face au dollar. L'Euro frôle 1,34 dollar, son plus bas niveau depuis le mois de mai dernier. Il baisse face au dollar comme face au yen, déprimé par l'incertitude sur l'issue de la crise grecque.

L'euro poursuivait sa glissade face au billet vert mercredi, frôlant 1,34 dollar, un plus bas depuis le mois de mai, comme face au yen, déprimé par l'incertitude sur la manière dont les dirigeants de l'Union européenne vont réussir à juguler la crise grecque.

Vers 08H00 ce matin, l'euro cotait 1,3429 dollar contre 1,3496 mardi vers 22H00 GMT. A 05H10 GMT la monnaie unique européenne avait même chuté à 1,3407 dollar, un plus bas depuis le 8 mai 2009.
L'euro reculait également face au yen à 121,59 yens contre 122,04 la veille.

Le dollar gagnait en revanche du terrain face au yen à 90,54 yens contre 90,42 mardi soir.

Les cambistes étaient dans l'expectative avant la réunion jeudi et vendredi des dirigeants de l'Union européenne à Bruxelles pour un sommet en principe consacré à leur stratégie économique pour les dix ans à venir, même si la crise grecque devrait être au centre des débats.

En outre, le président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy, envisage de convoquer un sommet des pays de la zone euro pour tenter de trouver une solution à la question de l'aide à la Grèce, a indiqué mardi à l'AFP son porte-parole, Dirk de Backer.

Le président français Nicolas Sarkozy et le chef du gouvernement espagnol Jose Luis Zapatero avaient demandé une telle réunion des dirigeants de l'Eurogroupe "juste avant" le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'ensemble de l'UE de jeudi et vendredi. Ce sommet de la zone euro pourrait se tenir jeudi matin à Bruxelles. Mais il faudra pour cela encore que la chancelière allemande Angela Merkel donne son aval.

Cependant, selon une source diplomatique européenne, les partenaires de la zone euro de la Grèce étaient près de conclure un accord qui donnerait au Fonds monétaire international (FMI) un rôle central. "L'euro est vendu par des spéculateurs qui réagissent aux informations selon lesquelles l'Europe va régler le problème grec, par exemple des rumeurs selon lesquelles le FMI jouerait un rôle" en accordant des prêts à Athènes, selon Masato Otsubo, de Resona Bank. "La faiblesse de l'euro devrait persister en raison de ces spéculateurs", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, les cambistes seront attentifs à la présentation par le ministre britannique des Finances Alistair Darling du budget annuel, alors que le déficit public britannique a été démesurément gonflé par l'aide fournie aux banques du pays pendant la crise financière et dépasse désormais 12% du PIB.

Les investisseurs sont particulièrement inquiets face "aux niveaux record des emprunts, à la hausse de la dette publique et aux interrogations sur l'avenir réservé à la note souveraine +AAA+ du Royaume-Uni", selon les analystes de Barclays Capital.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés