Publicité

L'euro se stabilise face au dollar malgré de bons chiffres aux USA

©iStock

L'euro se stabilisait lundi face au dollar, après son net recul de vendredi, et malgré la diffusion de deux statistiques meilleures que prévu aux États-Unis. Vers 20h, l'euro cotait 1,3480 dollar contre 1,3478 dollar vendredi. La devise unique européenne baissait face à la devise nippone à 127,11 yens contre 127,52 yens. Le dollar reculait aussi face au yen, à 94,26 yens contre 94,61 yens vendredi.

(afp) - Le volume sur le marché des changes était faible lundi, les marchés restant fermés en Europe en raison du week-end de Pâques. L'euro se stabilisait lundi face au dollar et reculait face au yen.

"Je pense qu'on voit des signes de fatigue dans la progression du dollar", a estimé Nick Bennenbroek, de la banque Wells Fargo. "Le dollar avait très bien réagi vendredi après les chiffres de l'emploi, mais le mouvement ne s'est pas poursuivi" lundi, a-t-il relvé.

La monnaie américaine avait nettement progressé vendredi après la diffusion des statistiques mensuelles de l'emploi de la première économie mondiale. Elles ont révélé la création de 162.000 emplois en mars, soit le meilleur chiffre depuis trois ans.

Ces chiffres "démontrent une tendance de fond meilleure que prévu au niveau du secteur privé et ont mis en lumière la reprise régulière du marché de l'emploi américain", selon Masafumi Yamamoto, analyste chez Barclays Capital.

Les statistiques publiées lundi aux États-Unis ont clairement dépassé les prévisions. L'indice ISM services est monté à 55,4%, reflétant une accélération de l'activité en mars. Les promesses de ventes de logements ont grimpé de manière inattendue en février, alors que les analystes prévoyaient une baisse.

Mais "la réaction (du marché des changes, ndlr) n'a pas été immédiate, et peu importante, et elle n'a pas duré", a observé M. Bennenbroek. "On a besoin d'une petite pause, et d'avoir des faits nouveaux pour continuer à pousser le dollar vers le haut", a-t-il avancé.

Les opérateurs se montraient ainsi prudents alors que la Banque centrale américaine (Fed) se réunissait lundi pour discuter de son taux d'escompte, un taux d'intérêt secondaire qui s'applique à ses prêts d'urgence aux banques.

La Fed avait créé la surprise le 18 février en relevant ce taux d'un quart de point, beaucoup plus tôt que ne le pensaient les analystes.

Une nouvelle hausse de ce taux d'intérêt, auquel se refinancent les banques, serait interprétée comme un nouveau pas vers la sortie des mesures de soutien exceptionnelles au crédit.

La BCE doit également se réunir jeudi, pour la première fois depuis l'accord entre les dirigeants européens sur un plan de secours à la Grèce associant le FMI, mais son principal taux d'intérêt devrait rester inchangé à 1,0%, un plus bas historique auquel il stagne depuis près d'un an.

Vers 18H00 GMT, la livre britannique progressait face à l'euro à 88,20 pence pour un euro, ainsi que face au dollar à 1,5282 dollar.

La monnaie helvétique montait face à l'euro à 1,4321 franc suisse pour un euro, ainsi que face au dollar à 1,0619 franc suisse pour un dollar.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés