L'Europe dopée par le PIB américain

©AFP

La première estimation officielle du département du Commerce de Washington selon laquelle les Etats-Unis sont sortis de la récession cet été a fait office de moteur des marchés du Vieux continent. Le CAC 40 a clôturé en hausse de 1,37%, le DAX de 1,66%, le Footsie de 1,13% et l'AEX de plus de 2%.

Bruxelles (L'Echo) - Alors qu'en début de séance l'incertitude dominait sur les places boursières européennes, celles-ci se sont toutes stabilisées dans le vert suite à la publication du PIB américain qui aurait, selon les estimations, augmenté de 3,5 % en rythme annuel, soit une progression supérieure aux attentes.

Il n'en a pas fallu plus pour revigorer les places européennes puisque Paris a terminé en hausse de 1,37% à 3.663,78  points, Londres de 1,13% à 5.137,72 points et Francfort de 1,66% à  5.496,27 points.

La hausse du titre d'ING (+ 7,45%) a également profité à Amsterdam puisque l'AEX a  clôturé en hausse de 2,10% à 303,29 points.
Le DJ Stoxx 50 a remonté de 1,67% pour terminer à 2.778,46

Côté valeurs, on peut noter l'effondrement du groupe suisse Lonza (-25%) qui table sur une chute de son résultat d'exploitation.

Le Néerlandais TomTom a fortement baissé aussi (-10,31%) après avoir déjà encaissé le coup la veille.

Le groupe pétrolier italien ENI, qui a revu en baisse ses prévisions, a chuté de 0,11%.

Son concurrent anglo-néerlandais Shell, qui a annoncé une baisse de 62% de son bénéfice net, a reculé de 1,93%.

Axa, qui perdait 0,67% à mi séance pour avoir revu son chiffre d'affaires à la baisse de 2% a finalement clôturé en hausse de1,57%.

A la hausse on retiendra donc ING (+ 7,45%) après sa lourde chute de début de semaine, et Alstom (3,69%) qui a vu son bénéfice net progresser au premier semestre.

INDICATEURS

ZONE EURO
- L'indice de confiance des chefs d'entreprise et des consommateurs de la zone euro s'est redressé en octobre pour le septième mois consécutif, à son plus haut niveau depuis plus d'un an, même s'il demeure bien en dessous de la moyenne des vingt dernières années.

- L'indice a augmenté de 3,4 points à 86,2 points, contre 82,8 points en septembre, a annoncé jeudi la Commission européenne.-

USA
- Les Etats-Unis sont sortis de la récession pendant l'été, selon la première estimation officielle du PIB américain du troisième trimestre publiée jeudi par le département du Commerce à Washington.

Après quatre trimestres consécutifs de recul, le produit intérieur brut de la première économie mondiale a progressé au troisième trimestre de 3,5% en rythme annuel par rapport au trimestre précédent, indique le ministère.
C'est la plus forte hausse du PIB constatée depuis le troisième trimestre de 2007, marqué par l'explosion de la bulle de crédits immobiliers à risque américains, qui allait précipiter le monde dans la crise.

ALLEMAGNE
- Le chômage a une nouvelle fois reculé en Allemagne en octobre, selon des chiffres publiés jeudi qui ont surpris les observateurs mais qui n'indiquent en rien un retournement de tendance, prévient l'Agence pour l'emploi.

Le taux de chômage brut, qui fait référence dans le débat public, est descendu à 7,7% de la population active en octobre, contre 8% un mois plus tôt. En donnés corrigées des variations saisonnières, le nombre de chômeurs a baissé de 26.000 sur le mois, là où les analystes interrogés par Dow Jones Newswires attendaient en moyenne une hausse de 15.000. A fin octobre, 3,23 millions de personnes pointaient au chômage.

VALEURS

LONZA
Le groupe suisse Lonza, spécialisé dans les produits pour l'industrie pharmaceutique, table sur une chute de son résultat d'exploitation cette année, notamment en raison d'annulations de commandes ou de retards de projets, a-t-il annoncé jeudi.

Le groupe bâlois s'attend pour l'exercice en cours à un bénéfice d'exploitation situé entre 360 et 380 millions de francs suisses (238 à 251 millions d'euros), contre un Ebit de 441 millions en 2008.

BASF
Le numéro un mondial de la chimie, l'allemand BASF, a annoncé jeudi une chute de 68,7% à 237 millions d'euros de son bénéfice net au troisième trimestre liée notamment aux coûts d'intégration du suisse Ciba.

ENI
Le groupe pétrolier italien ENI, qui a annoncé jeudi une chute de son bénéfice net au troisième trimestre, a revu en baisse ses prévisions de production pour l'ensemble de l'année.

Son bénéfice net a chuté de 57,8% sur le trimestre à 1,24 milliard d'euros, en raison de la baisse des prix de l'or noir et d'une contraction de la demande.

SHELL
Le groupe pétrolier britannique Royal Dutch Shell a annoncé jeudi une baisse de 62% de son bénéfice net part du groupe au troisième trimestre, et indiqué que son plan de restructuration en cours avait déjà abouti au départ de 5.000 employés du groupe.

AXA
L'assureur Axa a enregistré une légère baisse de 2% de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année, à 68,094 milliards d'euros, principalement du fait d'un recul au Royaume-Uni et aux Etats-Unis sur les produits d'assurance vie.

Le chiffre d'affaires est inférieur aux attentes des analystes, qui tablaient sur 68,298 milliards d'euros, selon un consensus établi par Dow Jones Newswires.

ALSTOM
Le groupe industriel Alstom a vu son bénéfice net progresser au premier semestre de son exercice 2009/2010 (terminé fin septembre) mais ses commandes se sont effondrées de moitié dans un contexte de crise économique, a-t-il annoncé dans un communiqué publié jeudi.

Alstom a dégagé un profit de 562 millions d'euros entre le 1er avril et le 30 septembre 2009, en hausse de 7% par rapport à la même période de l'an passé.

marie.de.ghellinck@lecho.be

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés