L'inflation US tire le Bel20 d'un mauvais pas

Après trois séances consécutives de hausse, la Bourse de Bruxelles a piqué du nez pendant une grande partie de la journée de mercredi. Le salut est venu des Etats-Unis où un indicateur d'inflation moins élevé que prévu a remonté le moral du Bel20 qui a clôturé quasiment inchangé à 3.907,79 points (+0,2%).

(l'écho) Umicore. Les analystes de la Deutsche Bank ont entamé le suivi du titre Umicore avec une recommandation d'achat. L'objectif de cours est fixé à 120 euros. «La demande croissante des catalyseurs apportera une croissance structurelle des bénéfices. Le potentiel des catalyseurs pour camions et les applications offroad sont sous-estimés» jugent les analystes de la banque. Un spin off des activités liées au zinc peut créer de la valeur pour les actionnaires car il permettrait de limiter la volatilité des bénéfices, signale la Deutsche Bank. Le titre Umicore a enregistré un gain de 2,27% à 103,40 euros.

Galapagos. KBC Securities (KBCS) a réduit son objectif de cours à 9 euros contre 10,5 euros . Sa recommandation sur le titre passe d'acheter à accumuler. Bien que la société de biotechnologie ait publié des résultats semestriels jugés «satisfaisants», KBCS estime qu'elle va se trouver confrontée rapidement à des problèmes de liquidité. Galapagos devra lever des fonds dans les 12 prochains mois, prédit l'établissement. Le titre a baissé de 2,05% à 8,59 euros.

InBev. Le titre du brasseur a affiché la plus mauvaise performance du Bel20, le titre cédant 1,08% à 41,38 euros. Le brésilien AmBev, détenu à 56,12% par InBev, a pourtant confirmé provisoirement ses prévisions de résultats pour l'ensemble de cette année. L'annonce a été faite à l'occasion de la publication des résultats trimestriels d'AmBev qui se sont révélés nettement supérieurs aux attentes.

AvH. Le holding Ackermans & van Haaren a lâché 0,34% à 58,10 euros. Bart van der Feen de Lille, analyste chez RaboSecurities a abaissé ses estimations de bénéfice par action pour le holding Ackermans & van Haaren. L'avis reste à " acheter " avec un objectif de cours de 65 euros. Pour 2006, l'analyste table désormais sur un bénéfice par action (bpa) de 3,73 euros (3,80 euros avant) et pour 2007 de 4,03 euros (4,11 euros avant). Pour 2008 et 2009, les estimations restent inchangées à respectivement 4,51 euros et 4,81 euros.

Fountain. L'action du spécialiste des bpoissons chaudes a perdu 17,5% à 19,35 euros lors du second fixing de 16 heures sur Euronext Bruxelles. Cela représente, en termes absolus, une perte de 4,1 euros par action. Cela représente plus du double des 2 euros par titre que Fountain a distribué aujourd'hui dans le cadre d'une réduction de capital. Avec 575 titres échangés, le volume est supérieur à la normale. Lors du premier fixing de 10h30, aucun cours n'a pu être fixé en raison d'un trop grand déséquilibre.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés