L'optimisme a persisté sur les places européennes

©AFP

Alors qu'ils avaient tous clôturé en baisse mardi, les indices phares du Vieux Continent ont débuté mercredi dans le vert et ont maintenu le cap durant toute la séance.

Bruxelles (L'Echo) - Les investisseurs saluent la progression de l'activité dans la zone euro puisque les places européennes ont toutes terminé en hausse mercredi. L'ouverture en hausse de Wall Street n'a fait que confirmer la tendance. Le CAC 40 a gonflé de 2,40% (3.670,33 points), l'AEX a pris 1,92% (305,88 points), le DAX 1,70% (5.444,23 points) et le Footsie 1,40% (5.107,89 points).

Le DJ Stoxx 50 a gravi de 1,88% à 2.763,29points.

Côté valeurs, le titre de l'équipementier en télécommunications Alcatel-Lucent, qui affichait la plus forte baisse du CAC 40 vendredi après l'annonce d'un chiffre d'affaires en-deçà des attentes, faisait partie ce mercredi du peloton de tête de l'indice français. Il a pris 6%.

Toujours à Paris, la Société générale à progressé de 4,67 % après avoir dégagé au troisième trimestre un bénéfice net plus que doublé. Sa rivale française, Crédit agricole à également évolué à la hausse et a pris 4,78% alors que les bénéfices devraient être positifs.

A Francfort, on retiendra la hausse de Adidas (+3,77%), celle de la deuxième banque allemande Commerzbank qui a pourtant annoncé avoir subi une perte nette de 1,05 milliard d'euros au troisième trimestre et doit publier ses résultats du troisième trimestre jeudi (+ 4,35%) et la chute de Beiersdorf (-3,09%), le groupe allemand de chimie et cosmétiques qui a pourtant fait mieux que prévu au 3T.

Du côté londonien, c'est le titre de Marks & Spencer qui s'est envolé de 6,01% suivi de près par Aviva qui prend 5,54%.

A Amsterdam, on notera les progressions d'ING (+4,14%) et de TomTom (+3,51) qui remontent à nouveau la pente après avoir dégringolé la veille.


INDICATEURS

UE
- Les prix à la production industrielle sont repartis à la baisse en septembre dans la zone euro, reculant de 0,4% par rapport à août, selon des chiffres publiés mercredi par l'office européen des statistiques Eurostat.

En août, les prix à la production avaient progressé de 0,5%, selon les chiffres révisés légèrement à la hausse par Eurostat.
Les prix avaient auparavant reculé de 0,7% en juillet, après être restés stables en mai et avoir progressé de 0,4% en juin. Ils n'avaient auparavant cessé de baisser, affectés par la récession en Europe.

Sur une base annuelle, les prix à la production ont reculé de 7,7% en septembre, après -7,5% en août.
Dans l'ensemble des 27 pays de l'Union européenne, les prix à la production industrielle ont reculé en septembre de 0,7% sur un mois et de 7,3% sur un an.

- L'activité a progressé pour le troisième mois consécutif en octobre dans la zone euro, enregistrant sa plus forte croissance depuis près de deux ans, selon une deuxième estimation de l'indice composite des directeurs d'achats (PMI) publiée mercredi par la société Markit.
L'indice PMI s'est établi à 53 points, conformément au chiffre donné dans une première estimation, publiée le 23 octobre. C'est son plus haut niveau depuis décembre 2007.

USA

- Les stocks de pétrole brut ont connu une chute surprise aux Etats-Unis la semaine dernière, sur laquelle les réserves d'essence et de produits distillés ont également reculé, a annoncé mercredi le département américain de l'Energie. (-4,0 millions de barils à 335,9 Mb au 30 octobre 2009)

- L'activité dans les services aux Etats-Unis a ralenti contre toute attente en octobre, selon l'indice des directeurs d'achats du secteur publié mercredi par l'association professionnelle ISM, qui s'est établi à 50,6%, contre 50,9% en septembre.

- Fin de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed, le communiqué attendu vers 20h15.


VALEURS

UBS

La banque suisse avait publié mardi une nouvelle perte nette de 564 millions de francs suisses (373 millions d'euros) au troisième trimestre.
Pour l'analyste Peter Thorne de la banque Helvea, un retour au profit n'est pas envisageable avant mai 2010, si le quatrième trimestre se solde par une nouvelle perte.

MARKS & SPENCER

Le groupe de distribution britannique a annoncé mercredi un bénéfice net part du groupe quasi-stable au premier semestre, et a dit rester "prudent" sur ses perspectives pour la période cruciale de Noël.

Ce bénéfice a augmenté de 0,5% à 224,3 millions de livres (environ 250 millions d'euros), tandis que le chiffre d'affaires a progressé de 2,8% à 4,34 milliards de livres. Le bénéfice d'exploitation, avant cessions, est ressorti en légère baisse de 2% à 365 millions de livres.

A périmètre constant, le chiffre d'affaires a baissé de 0,9% au premier semestre, dont -0,3% pour l'alimentaire et -1,4% pour le reste des produits (vêtements, équipement de la maison...).

NOVARTIS

Le groupe pharmaceutique suisse a annoncé mercredi l'acquisition du laboratoire chinois Zhejiang Tianyuan, spécialisé dans la production de vaccins, pour environ 125 millions de dollars (84,9 millions d'euros) en numéraire.

Le laboratoire bâlois va acquérir 85% de son concurrent privé chinois afin de renforcer sa présence dans un pays où il se dit encore faiblement implanté dans le secteur des vaccins.

Pour les analystes de la banque Vontobel, cette acquisition représente "une opération importante pour renforcer la distribution propre (de Novartis, ndlr) sur le marché chinois des vaccins".

AVIVA

Le deuxième assureur britannique  a annoncé mercredi que les ventes de polices d'assurance et de plans d'épargne retraite avaient baissé de 11% sur une période de neuf mois, ce qui est conforme aux prévisions des analystes

ENEL

Le groupe d'énergie italien, qui a subi une baisse de 42,8% de son bénéfice net au troisième trimestre, a indiqué mercredi qu'il tablait toujours sur une croissance de ses résultats en 2009 et qu'il prévoyait d'émettre 4 milliards d'euros supplémentaires d'obligations.

TOTAL

Le groupe pétrolier français, qui opère 11 raffineries en Europe, veut réduire sa présence dans ce secteur fortement déprimé par la récession économique, a indiqué mercredi son directeur financier, Patrick de La Chevardière.

Total a vu son bénéfice chuter de 54% au troisième trimestre à 1,87 milliard d'euros affecté par la faiblesse de la consommation de carburants en Europe et par le fort recul des prix du pétrole depuis un an, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.

A 1,87 milliard d'euros, le bénéfice net du premier groupe français par la taille de sa capitalisation boursière accuse un recul de 54% en un an.

SOCIETE GENERALE

La Société Générale a dégagé au troisième trimestre un bénéfice net plus que doublé (+132%) mais inférieur aux attentes, à 426 millions d'euros, marqué par des provisions toujours élevées et le retour aux bénéfices des activités de marché, selon un communiqué publié mercredi.

Ce résultat est inférieur aux attentes des analystes, qui tablaient sur 524 millions d'euros, selon un consensus établi par Dow Jones Newswires.

ADIDAS

Le fabricant d'équipements de sport allemand Adidas a annoncé mercredi avoir dégagé au troisième trimestre un bénéfice net en baisse de 30% sur un an à 213 millions d'euros, conforme aux prévisions du marché, et répété s'attendre à une baisse de ses ventes et bénéfices annuels.

Les analystes interrogés par Dow Jones Newswires attendaient au troisième trimestre un bénéfice net de 211 millions d'euros.

CARLSBERG

Le groupe danois de brasseries Carlsberg, quatrième brasseur mondial, qui a dégagé des bénéfices en hausse au troisième trimestre, maintient ses prévisions de bénéfices pour l'ensemble de l'année mais revoit en baisse celle de son chiffre d'affaires annuel.

Sur un an, le bénéfice net part du groupe a progressé de 22,2% à 1,49 milliard de couronnes danoises (200 millions d'euros). Le bénéfice d'exploitation avant exceptionnels a augmenté simultanément de 6,5% à 3,3 milliards de couronnes, selon un communiqué financier publié mercredi.


GAS NATURAL

Le groupe énergétique espagnol Gas Natural a annoncé mercredi avoir dégagé au troisième trimestre un bénéfice net en hausse, grâce notamment à l'impact positif de l'intégration de l'électricien Union Fenosa.

Le bénéfice net de Gas Natural a progressé au troisième trimestre de 20,7% sur un an à 292 millions d'euros, selon un communiqué remis à l'autorité boursière espagnole (CNMV).

CREDIT AGRICOLE

Les bénéfices du Crédit Agricole au troisième trimestre, qui doivent être dévoilés la semaine prochaine, seront "positifs" et "en hausse", et "ils viennent de l'activité stable de la banque", a déclaré mercredi son directeur général Georges Pauget, sur Europe 1.

BEIERSDORF

Le groupe allemand de chimie et cosmétiques Beiersdorf a réussi au troisième trimestre à faire mieux que prévu par les analystes et discerne un rebond conjoncturel profitant à sa branche adhésifs, selon un communiqué mardi.

Le fabricant de la crème Nivea a affiché au troisième trimestre un bénéfice net part du groupe de 98 millions d'euros, en baisse de 9,3% sur un an. Les analystes attendaient 92 millions d'euros, selon un consensus de Dow Jones Newswires. Le chiffre d'affaires a lui baissé de 3% à 1,41 milliard d'euros

Marie.de.Ghellinck@lecho.be

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés