Publicité

L'optimisme de l'investisseur européen entamé par le recul de Wall Street

Les Bourses européennes, fortement influencées par d'un début de séance en repli à Wall Street, ont terminé de manière mixte. Francfort a fini en légère hausse de 0,22% à 6.607,59 points. Orienté positivement dès l'ouverture, le CAC 40 reste stable en gagnant juste 0,02% à 5.518,59 points. Amsterdam a clôturé en baisse de 0,25%, Londres de 0,42% à 6.194,2 points.

(l'écho) EDF. La française a été portée par des espoirs de nouvelles acquisitions en Europe, qui ont conduit la Société Générale à relever son objectif de cours à 66 euros. Par ailleurs, le risque qu'EDF doive se séparer de sa filiale RTE a été minimisé par cette dernière, disant que le groupe négocie avec Bruxelles une solution moins radicale. Le titre progresse de 2,14% à 52,60 euros.

SAP. Le titre bondit sur un avis favorable de Deutsche Bank et alors que les investisseurs anticipent la publication cette semaine de résultats annuels provisoires du numéro un mondial du progiciel. Officiellement, le groupe doit publier ses résultats le 24 janvier. Deutsche Bank juge un engagement sur le titre opportun, et a confirmé sa recommandation à "acheter", dans une étude publiée lundi. SAP prend 3,38% à 42,20 euros.

A Londres, les pétrolières ont reculé en fin d'après-midi, un rebond initial du

prix du baril s'avérant fragile. BP a cédé 0,81% à 552,50 pence, Royal Dutch Shell 1,10% à 1.713 pence et BG Group 0,38% à 647,50 pence. Seul Cairn Energy a gagné du terrain lundi, à la veille de son introduction en Bourse en Inde. Cairn Energy a gagné 3,29% à 1.725 pence.

ING. La filiale ING Real Estate Investment Management a annoncé l'achat d'un centre commercial à Alicante (Espagne) pour près de 50 millions d'euros. Suite à cela, ING perd 0,48% à 33,49 euros.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés