Publicité

La Bourse de Bruxelles a limité son recul, Fortis et Roularta en guest star

La Bourse de Bruxelles a débuté la séance de mercredi en hausse. Mais ce bel entrain n’a pas perduré bien longtemps. C’est donc dans le rouge qu’a clôturé la Bourse de Bruxelles, mais dans des proportions finalement limitées. Le Bel 20 n’a en effet lâché que 0,16% à 1859,62 points.

Bruxelles (L'Echo)- Profitant du rebond des places américaines dans la foulée de la baisse des taux de la Fed, la Bourse de Bruxelles a débuté la séance de mercredi en hausse. Mais ce bel entrain n’a pas perduré bien longtemps et l'indice bruxellois a rapidement opéré une courbe rentrante. C’est donc  dans le rouge qu’a clôturé la Bourse de Bruxelles, mais  dans des proportions finalement limitées. Le Bel 20 n’a en effet lâché que 0,16% à 1859,62 points, malgré l’ouverture négative de Wall Street.

Dès le début de la séance, tous les regards étaient une nouvelle fois tournés vers Fortis qui ne cesse depuis des mois d’alimenter l’actualité financière, politique et judiciaire.
Ce mercredi, juste avant l’ouverture des marchés, le groupe financier devait publier un communiqué  pour permettre la reprise de la cotation de son action sur Euronext. Etait attendu  l'impact sur les comptes du groupe de l'arrêt de la Cour d'appel de Bruxelles qui suspend la vente de Fortis Banque et de Fortis Assurance à BNP Paribas.
Il en ressort que le résultat du troisième trimestre passe d'une perte de 135 millions d'euros à un bénéfice de 152 millions d'euros.
Cette information publiée la cotation du titre suspendue depuis vendredi après-midi pouvait reprendre. Les investisseurs ont en toute logique apprécié l’arrêt de la Cour d’appel et ont maintenu le titre dans le vert tout au long de la séance. In fine, la séance s’est clôturé  avec une action Fortis en hausse de 4,8% à 0,96 euro, dans un volume très fourni puisque près de 20 millions de titres ont été échangés.

Autre valeur à clôturer largement dans le vert, GDF Suez qui a gagné 1,57% à 31,11 euros.  Gérard Mestrallet, CEO de GDF Suez, et Jean-Pierre Hansen, patron de l'énergie et de la filiale Electrabel, ont proposé au conseil d'administration du groupe un projet d'échange de capacités entre la Belgique et l'Allemagne.
GDF Suez cède 1.700 MW de production en Belgique et, en faible partie, aux Pays-Bas, et en retour reçoit des capacités équivalentes en Allemagne. L'accord définitif devrait être signé dans le courant de l'année 2009.

Quant au groupe de presse Roularta, c’est une véritable envolée qu’a enregistré le cours de son action: +18,33% à 14,20 euros. Le groupe a décidé d'augmenter son capital de 32 millions d'euros par l'émission de nouvelles actions au prix unitaire de 15,46 euros. Ce prix est supérieur de 28,8% au dernier cours de Bourse. Les actions seront souscrites par les actionnaires de référence.

Le holding Gimv a pour sa part cédé un petit peu de terrain avec un recul de 0,44% à 29,42 euros, malgré une kyrielle d’informations. La société régionale d’investissement a ainsi cédé sa participation majoritaire dans le producteur d'ingrédients Sfinc au groupe AXA Private Equity. Cette vente aura un impact positif de 7,1 millions d'euros (0,31 euro par action) sur la valeur des fonds propres de Gimv. 
Par ailleurs, la Gimv a investi 4,25 millions d'euros dans la biotech néerlandaise Prosensa. Gimv et le groupe français AGF sont les co-investisseurs principaux dans un tour de financement qui a permis à Porsensa de lever au total 18 millions d'euros.
Finalement, le holding et le fonds privé DG Infra+ ont injecté ensemble 30 millions d'euros dans le capital de l'entreprise d’énergie verte Electrawinds. La part de Gimv dans cette augmentation de capitaux est de 25 millions d’euros, DG Infra+ investit 5 millions d’euros.

La société d’investissement flamande devrait encore faire parler d’elle ce jeudi puisqu’elle promet une importante annonce stratégique.

A-S. B.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés