La Bourse de New York hésite et stage

Wall Street a évolué sur une note irrégulière lors de la dernière séance de la semaine. L'annonce d'une progression plus forte que prévu des revenus des ménages américains, ainsi que celle d'une augmentation des dépenses du secteur de la construction pour la première fois depuis onze mois, ont d'abord poussé les cours des actions à la hausse dès l'ouverture.

(l'echo) Par la suite, la tendance s'est inversée. La décision du département de commerce US d'instaurer un droit sur les importations chinoises de papier couché a remis la Bourse sous pression. «L'économie chinoise s'est tellement développée que nous pouvons nous permettre d'ajouter un outil de remédiation commerciale», selon le secrétaire au Commerce, Carlos Gutierrez. L'indice Dow Jones a clôturé dans la stabilité (0,05%) à 12.354,35 points. Le Composite du Nasdaq a gagné 0,16 % à 2.421,64 points et le S&P 500 a perdu 0,12% à 1.42,85 points

Caterpillar. Le numéro un des équipements de chantier a progressé de 1,27 % à 67,03 USD, après avoir été ajouté par Crédit Suisse à sa «focus list» américaine. Celle-ci répertorie les sociétés au plus gros potentiel de vente.

Dell a cédé 0,77 % à 23,21 USD. Le groupe informatique a annoncé qu'une enquête interne avait dévoilé des erreurs comptables et des malversations.

Citigroup. Le titre a perdu 0,12 %, à 51,34 USD alors que la banque envisage d'effectuer des acquisitions en Allemagne. Selon Citigroup Allemagne, le groupe pourrait s'intéresser à une grande banque.

Herbalife a perdu 2,68% % à 39,19 USD. Le fonds Whitney V L.P a annoncé que son offre sur le fabricant de suppléments nutritif était rejetée par son conseil d'administration.

Dendreon. Le groupe biotech a bondi de 147,70% à 12,39 USD. La Food and Drug Administration a jugé assez sûre sa thérapie contre le cancer de la prostate.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés