La Bourse de New York ouvre en hausse

La Bourse de New York a ouvert en nette hausse mercredi, aidée par un indicateur d'inflation moins élevé qu'attendu, l'indice Dow Jones prenant 0,26% tandis que le Nasdaq progressait de 0,35%.

(afp) Vers 15H40, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) gagnait 29,06 points à 11.259,32 points, et l'indice composite du Nasdaq 7,39 points à 2.122,40 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 engrangeait 0,25% (+3,20 points) à 1.288,78 points.

Mardi, Wall Street avait terminé en nette hausse: le DJIA avait gagné 1,19%, le Nasdaq 2,22% et le SP 500 avait pris 1,37%.

Les prix américains à la consommation ont progressé de 0,4% en juillet, conformément aux attentes des analystes, tandis que l'indice de base (hors alimentation et énergie) augmentait de 0,2%, contre +0,3% attendu.

Sur un an, cela porte l'inflation à 4,1% tandis que l'indice de base ressort en hausse de 2,7%, soit sa progression la plus importante depuis décembre 2001.

L'inflation de base reste donc supérieure au niveau souhaité par le président de la Réserve fédérale (Fed) Ben Bernanke, à savoir entre 1% et 2%.

Ces chiffres étaient toutefois bien reçus par le marché, en particulier après ceux des prix à la production publiés mardi et qui avaient déjà surpris par leur modération.

Pour Owen Fitzpatrick, analyste à la Deutsche Bank, ces indicateurs sont très "positifs" pour la Bourse car "ils retirent beaucoup de pression de la Fed pour qu'elle augmente à nouveau ses taux."

D'après l'analyste, la pause observée la semaine dernière par la Réserve fédérale américaine dans son cycle de hausse des taux pourrait bien se révéler être "permanente", ce qui aiderait le marché à progresser dans les semaines à venir.

Par ailleurs, les chiffres des mises en chantier de logements ont confirmé le fort ralentissement du marché de l'immobilier américain.

Les mises en chantier de logements ont en effet reculé de 2,5% en juillet à 1,795 million d'unités en rythme annuel, soit le niveau le plus bas en près de deux ans.

Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 4,873% contre 4,931% mardi soir, et celui à 30 ans à 4,995% contre 5,047%.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés