Le Bel 20 (-3,55%) cède sous le poids de KBC et d’InBev, EVS s’effondre à son tour

L’indice bruxellois a terminé en baisse de 3,55%, fortement impacté par les chutes de KBC, InBev et GDF Suez. Son recul s’est particulièrement accéléré en fin de séance, alors que Wall Street réagissait très mal à l’annonce d’un changement au sein du plan Paulson.

Bruxelles (L'Echo) - Les chutes de KBC et InBev ont de nouveau fortement pesé sur le Bel 20, tout comme lors de la séance précédente, vu que l’indice bruxellois a terminé en baisse de 3,55% à 2.057,46 points. Son recul s’est particulièrement accéléré en fin de séance, alors que Wall Street réagissait très mal à l’annonce  d’un changement au sein du plan Paulson.

A côté de KBC et d’InBev, la baisse de GDF Suez  (-5%),  dans le sillage du plongeon du prix du pétrole, a également nettement impacté le Bel 20, qui n’a trouvé de soutien qu’auprès de Mobistar (+2,19%) et de Cofinimmo (+3%). 

STATISTIQUES

ZONE EURO
La production industrielle a baissé de 1,6%  dans la zone euro en septembre par rapport à août. Dans l'UE à 27, cette baisse est de 1,1%. En septembre 2008 comparé à septembre 2007, la production industrielle a reculé de 2,4% dans la zone euro et de 2,1% dans l'ensemble de l'UE.

VALEURS

Le bancassureur KBC (-8,42% à 29,24 euros) , particulièrement actif dans les pays de l’Est, souffrait toujours des craintes des investisseurs face à une perspective d’une seconde crise du rouble en dix ans. La banque centrale russe a décidé mardi de laisser sa devise céder 1% face à un “panier” de dollars et d’euros qui fait référence. Ceci explique également la chute du titre du brasseur belgo-brésilien InBev (-5,33% à 29,41 euros), qui forme avec KBC le duo d’entreprises le plus actif en Russie.  

Concernant le bancassureur, le flot de mauvaises nouvelles en provenance du secteur financier, à savoir l’annonce de nouvelles pertes colossales de plusieurs établissements, dont ING, continue de refroidir les investisseurs.

Dexia (-3,53% à 4,95 euros) a de nouveau cédé du terrain, alors qu’ING a abaissé son objectif de cours sur la valeur du bancassureur franco-belge à 5 euros, contre 9 auparavant.  

Les avocats de Fortis (-6,67% à 0,84 euro) ont soutenu devant le tribunal de commerce de Bruxelles siégeant en référé que le conseil d'administration de Fortis SA était compétent pour décider de la cession des activités bancaires et d'assurances et ne devait dès lors pas demander l'approbation d'une assemblée générale des actionnaires pour se prononcer. Le groupe chinois d'assurance Ping An, premier actionnaire de Fortis, a par ailleurs fait parvenir une lettre à Deminor et à Maître Modrikamen pour leur indiquer qu'il soutenait leur demande et celle de petits actionnaires de soumettre les cessions des actifs Fortis à l'approbation d'une assemblée générale.

Le groupe de média Alfacam (+5,88% à 9 euros) a enregistré à la date du 30 septembre 2008  une hausse de ses revenus opérationnels consolidés et cela malgré un climat économique défavorable. Grâce aux Jeux Olympiques de Pékin, ils ont atteint 30,8 millions d'euros contre 16,7 millions pour le neuf premiers mois de 2007.
Grâce à la distribution de EXQI Sport et de EXQI Culture dans tout le pays, Alfacam s'attend, dans le courant de 2009, à des revenus publicitaires.

EVS, qui fournit des équipements à des entreprises comme Alfacam, a chuté de 8,24% à 48,30 euros. Le groupe doit publier ses résultats ce jeudi. KBC Securities s’attend à des chiffres records, mais à un faible carnet de commande.
C’est pourquoi l’analyste Dirk De Weghe a abaissé sa recommandation sur la valeur de “acheter” à “accumuler” et a réduit son objectif de cours à 57 euros, contre 87 euros avant.

Le groupe de communication Zenitel (= à 0,79 euro) a vu son chiffre d'affaires progresser de 1,2 million d'euros au cours des neuf premiers mois de 2008, à 68 millions d'euros. Mais vu les mauvaises performances de  la division System Integration et les conditions économiques difficiles, le comité de direction a été chargé d'examiner toutes les options stratégiques. Pour 2008, les revenus devraient être en ligne avec ceux de 2007 mais une chute est attendue au quatrième trimestre.

La société de biotechnologie Oncomethylome (= à 6,5 euros) a conclu un accord de licence mondial et non-exclusif avec Qiagen pour l'utilisation de certains technologies développée par Onco. Les détails financiers de l'opération n'ont pas été communiqués.

Isabelle Dykmans
isabelle.dykmans@lecho.be

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés