Le Bel 20 repasse les 2.500 points

©Lieven Van Assche

Le Bel20 a dépassé les 2.500 points ce mercredi, porté par le rebond des valeurs bancaires. KBC a pris plus de 3% et Dexia 0,92% . Bekaert s'est adjugé la meilleure progression de l'indice. ABInBev ne s'est pas mal défendu.

Bruxelles (L’Echo) - Les résultats meilleurs que prévus de la banque française BNP Paribas et de l'opérateur boursier allemand Deutsche Boerse ont permis aux marchés européens de poursuivre leur hausse de la veille.

Le Bel20 a dépassé les 2.500 points. Il n'avait plus atteint ce niveau depuis le 3 février. Au sein de l'indice, Bekaert a enregistré la meilleure hausse (+3,73% à 105,8 euros, suivi par KBC (+3,01% à 32,15 euros) et ABInbev (+2,56% à 37,27 euros).
En Europe, le secteur des services financiers, tiré par les résultats de Deutsche Boerse, enregistrait la plus forte hausse après le compartiment des biens de consommation. Comme hier, les valeurs liées aux matières premières restaient bien orientées. Le secteur bancaire prenait, lui, un peu plus d'un pourcent après les résultats de BNP Paribas , au-dessus des attentes, et malgré ING qui a largement raté le consensus. Le titre du bancassureur néerlandais a quand  même bondi de plus de 6% à la Bourse d'Amsterdam, les investisseurs préférant retenir le bénéfice sous-jacent du groupe.

Le DJ Stoxx 50 a clôturé  en hausse de 1,35%. L'AEX a progressé de 1,35%, le CAC 40 de 1,53%, le DAX de 1,01% et le Footsie de 0,62%.

Sur le front économique, les grands argentiers de l'UE ont demandé hier à la Grèce, comme l'avaient fait lundi ceux de la seule zone euro, d'annoncer des "mesures supplémentaires" d'économies "d'ici au 16 mars" si elles devaient s'avérer nécessaires pour atteindre son objectif d'une réduction du déficit de 4% du PIB en 2010. Par conséquent, l'euro restait ferme face au dollar. Vers 18h, il s'échangeait à 1,3616
USD contre 1,3770 USD la veille à la clôture.


STATISTIQUES

ZONE EURO
La zone euro a dégagé un excédent commercial de 22,3 milliards d'euros en 2009, après un déficit record de 54,7 milliards en 2008, selon des données publiées mercredi par l'office européen des statistiques Eurostat.
La zone euro retourne donc à l'excédent commercial, après avoir connu le pire déficit commercial de son histoire en 2008. En 2007, elle avait dégagé un excédent de 15,8 milliards d'euros.

USA
- Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu en janvier, à l'inverse du nombre de permis de construire qui a baissé plus qu'attendu.
- La production industrielle aux Etats-Unis a nettement progressé en janvier, selon des chiffres publiés mercredi par la Réserve fédérale, confirmant le redressement de l'activité de ce secteur.
En données corrigées des variations saisonnières, la production a bondi de 0,9% par rapport au mois précédent, soit nettement plus que prévu par les analystes qui tablaient sur 0,7%.

BELGIQUE
- Le quatrième trimestre 2009 s’est soldé par une croissance du PIB belge de 0,3%. Sur l’ensemble de l’année écoulée, l’économie s’est contractée de 3%. Et la reprise s’annonce bien timide, selon le rapport annuel de la Banque nationale sur l'économie belge.


VALEURS A SUIVRE A BRUXELLES

RHJ INTERNATIONAL
- Le holding a vu sa valeur légèrement se réduire au dernier trimestre. Le portefeuille de valeurs a ainsi été revu à la baisse passant de 938,1 millions d'euros au 30 septembre à 911,5 millions en date du 31 janvier. Un recul attribuable à la vente d'une participation dans Columbia Music Entertainment. Ajoutons qu'en décembre RHJI avait revu sa part dans Quirin Bank de 20 à 27,8%. Fin janvier, le holding détenait une part en cash de plus de 402 millions d'euros contre plus de 398 millions fin septembre.
- Les analystes de la banque Degroof ont abaissé leur recommandation sur la valeur à "accumuler" contre "acheter" avant.

WDP
La sicafi active dans l'immobilier semi-industriel et logistique a enregistré un bénéfice net courant de 34 millions d'euros en 2009, en hausse de 18,5% par rapport à l'année précédente. WDP maintient son dividende au niveau de 2008 et proposera donc à l'assemblée générale la distribution d'un dividende de 2,94 euros bruts unitaires (2,50 euros nets) au titre de l'exercice 2009. Pour 2010, WDP s'attend à une augmentation de son bénéfice net courant "dans les conditions actuelles". Il devrait atteindre entre 37 et 39 millions d’euros, avec maintien du dividende au niveau de 2009.

KINEPOLIS
KBCS  a augmenté son objectif de cours sur la valeur à 40 euros, contre 34 avant.

MELEXIS
Les analystes de ING WB ont augmenté leur objectif de cours sur la valeur à 10 euros, contre 9 avant.

ASCENCIO
Les analystes de la banque Degroof ont entamé le suivi de la valeur avec une recommandation à "conserver" et un objectif de cours de 47 euros.

BEFIMMO
Déclaration intermédiaire premier trimestre 2009/2010, 17h45

VALEURS A SUIVRE EN EUROPE

BNP PARIBAS
La banque française a presque doublé son bénéfice net en 2009 à 5,832 milliards d'euros grâce à la bonne tenue de ses activités sur les marchés de capitaux. Ce montant est supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient en moyenne sur un bénéfice de 5,7 milliards d'euros. Le produit net bancaire de la banque, soit l'équivalent du chiffre d'affaires, a augmenté de 47% à 40,191 milliards d'euros.

ING
Le bancassureur néerlandais a publié une perte nette de 712 millions d'euros au quatrième trimestre 2009, soit un résultat en nette hausse par rapport à la perte nette de 3,71 milliards d'euros annoncée pour la même période en 2008. Ce résultat est cependant plus de deux fois inférieur aux prévisions des analystes financiers interrogés par l'agence d'information économique Dow Jones Newswires, qui tablaient sur une perte nette moyenne de seulement 323 millions d'euros.

DEUTSCHE BOERSE
L'opérateur boursier allemand a annoncé un bénéfice net annuel de 496,1 millions d'euros, soit un recul de 52% par rapport à 2008, un résultat lié à la faiblesse des transactions financières pendant la crise et des dépréciations au quatrième trimestre. Ce résultat est toutefois légèrement supérieur aux prévisions des analystes interrogés par Dow Jones Newswires, qui attendaient 467 millions d'euros.

PUBLICIS
Le groupe vise une reprise de la croissance organique de son revenu en 2010 après un recul de 6,5% en 2009 moins marqué que la moyenne du secteur et une stabilisation de sa marge opérationnelle, réduite de 1,7 point à 15%.

isabelle.dykmans@lecho.be

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés