Publicité

Le Bel 20 sonné par Fortis, KBC et la grippe porcine

©BELGA

A la clôture, le Bel 20 reculait de près de 1,11% à 1.934,02 points. Les titres de Bekaert (+2,4%) et Omega Pharma (+1%) se démarquaient, tandis que ceux de KBC (-3%) et du holding Fortis (-5,5%), à la veille d'une assemblée générale cruciale pour Fortis Banque, étaient au bas du tableau.

Bruxelles (L'Echo) - La Bourse de Bruxelles a terminé la première séance de la semaine sur un net repli, entraînée par les valeurs financières, alors que la plupart des marchés, soutenus par la tendance haussière de Wall Street, effaçaient leurs pertes initiales liées à la menace d'une grippe porcine.

A la clôture, le Bel 20 reculait de près de 1,11% à 1.934,02 points. Les titres de Bekaert (+2,4%) et Omega Pharma (+1%) se démarquaient, tandis que ceux de KBC (-3%) et du holding Fortis (-5,5%), à la veille d'une assemblée générale cruciale pour Fortis Banque, étaient au bas du tableau.

Les marchés d'actions ont d'emblée piqué du nez ce lundi à l'ouverture alors que de nombreux pays à travers le monde se mobilisaient pour tenter de contenir la menace de grippe porcine apparue au Mexique. Les secteurs de l'énergie, des loisirs et du transport aérien furent les plus touchés. Par contre, celui des valeurs pharmaceutiques était l'un des rares à afficher une hausse.

Ailleurs en Europe, l'indice DJ Euro Stoxx 50 prenait 0,56% à 1.993,33 points. Amsterdam glissait de 0,5% et Paris de 0,01% tandis que Francfort progressait de 0,42% et Londres de 0,27%.

Sur le front des statistiques, le moral des consommateurs allemands est resté stable, montrant une résistance inattendue à la récession qui sévit dans le pays, selon l'enquête mensuelle de l'institut GfK publiée lundi. Le baromètre de la consommation GfK "se montre étonnament robuste étant donné le flot persistant de nouvelles désastreuses", estime l'institut dans un communiqué. L'indice s'est élevé à 2,5 points pour mai, inchangé par rapport à avril.

VALEURS:

FORTIS -5,52% à 1,78 euro
Le géant financier français BNP Paribas devrait enfin savoir cette semaine s'il peut racheter Fortis Banque, numéro un en Belgique, pour devenir la plus grande banque européenne en termes de dépôt, avec un vote des actionnaires qui semble celui de la dernière chance. Le projet, mis sur les rails en octobre sur fond de crise financière, est contesté depuis des mois par les actionnaires de l'ancienne maison-mère de la banque, Fortis Holding. 
A moins que Modrikamen et Deminor ne sortent un ultime lapin de leur chapeau, le oui au projet de cession de Fortis Banque à BNP Paribas semble probable. Dans le camp de Fortis Holding, on est très très serein. Et à entendre Jozef De Mey, président, le oui ne fait quasiment plus aucun doute. Et on est très tenté de le croire. Même la décision de Ping An de voter à nouveau contre le deal ne devrait plus faire pencher la balance avec autant de poids que lors des assemblées  de février dernier. Pourquoi? Parce que le nombre de titres déposés aujourd'hui en nettement plus important qu'au début de l'année. On a appris ce lundi matin que quelque 650 millions de titres Fortis ont été déposés pour participer aux assemblées de mardi et mercredi. Cela représente 25,8% du capital de la société.
La Banque Degroof a réduit sa recommandation sur le titre à "conserver" contre "accumuler" auparavant.

RECTICEL +7,74% à 3,48 euros
Le groupe belge Recticel a signalé vendredi qu'il a été condamné par une cour d'arbitrage (International Chamber of Commerce) à payer 1,6 million d'euros, majoré des intérêts et des frais, à Norwind Capital. Cette décision intervient dans le cadre de négociations menées en 2006 pour la vente de la division Interior Solutions de Recticel à Norwind. Après la rupture des négociations, Nordwind Capital a réclamé à Recticel le remboursement des frais de transaction.
Le spécialiste de la mousse de polyuréthane a indiqué, par ailleurs, qu'il a racheté pour 8 millions d'euros une partie des obligations convertibles émises en juillet 2007, profitant ainsi des nouvelles baisses enregistrées sur le marché. Il y a quelques mois, Recticel avait déjà procédé à un rachat de 12,1 millions de cet emprunt convertible d'un montant initial de 57,5 millions d'euros.
La Banque Degroof a relevé son objectif de cours sur le titre à 3,20 euros (2,80).

DE ROUCK GEOMATICS = à 1 euro
Les comptes 2008 de De Rouck Geomatics présentent une légère amélioration par rapport à ses propres prévisions grâce à un plan efficace de diminution des coûts. Le résultat net reste néanmoins déficitaire. L'objectif annuel est de stabiliser les ventes aux alentours de 3 millions d'euros, avec le retour d'un EBITDA positif représentant 5 à 10% de ventes et un résultat final à l'équilibre.

COFINIMMO -0,42% à 90,50 euros
Les responsables de la sicafi Cofinimmo ont indiqué vendredi lors de l'assemblée générale des actionnaires que l'immobilier belge, bruxellois en particulier, se porte bien. Son administrateur délégué, Serge Fautré, ne cache cependant pas que chez Cofinimmo, on a bien sûr du s'adapter  au marasme ambiant et que l'on aspire à un rapide retour à la normalité. Il table sur un résultat 2009 en ligne avec celui de 2008 et par conséquent sur un dividende stable.

FINANCIERE DE TUBIZE +1,74% à 15,75 euros
Le consensus règne chez les actionnaires de la holding Financière de Tubize qui détient 36,2% du capital du groupe pharmaceutique UCB. En à peine trente minutes, tous les points à l'ordre du jour des deux assemblées, générale et extraordinaire, ont été approuvés à "la grande majorité, si pas à la quasi-unanimité", selon les propres mots du président du Conseil, le Baron Daniel Janssen. Les 1O actionnaires présents, qui représentaient 23 697 062 titres sur un total de 44 608 831 titres, ont ainsi validé les comptes annuels 2008 et la distribution d'un dividende brut de 0,48 euro par action ou 0,36 euro net par action, soit une augmentation de 1,41% par rapport à 2007. Le coupon n°4 sera payable le 9 mai aux guichets de la Fortis Banque et de la banque Degroof.
Pour rappel, le bénéfice courant après impôts de l'exercice 2008 de la Financière de Tubize atteint 44,8 millions d'euros contre 42,7 millions d'euros un an plus tôt.

AGFA-GEVAERT -1,16% à 1,70 euro
Banque Degroof a abaissé son objectif de cours à 3,80 euros (5,70).

TESSENDERLO -1,24% à 21,48 euros
ING a revu à la baisse sa recommandation à "conserver" contre "acheter" auparavant et son objectif de cours à 22 euros contre 24 avant.

GIMV +1,22% à 37,45 euros
SG Private Equity abaisse sa recommandation à "conserver" ("acheter").

4ENERGY INVEST = à 4,44 euros
Publication du rapport 2008

DUVEL MOORTGAT = à 36,30 euros
Déclaration intermédiaire 1T (17h45) et AG (15h)


Vincent Georis
vincent.georis@lecho.be
(C) - L'Echo

 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés